Les soupçons contre Aryeh Deri s’accumulent – média
Rechercher

Les soupçons contre Aryeh Deri s’accumulent – média

Le ministre et son épouse auraient détourné d’ “importantes sommes d’argent” des associations qu’elle dirige

Aryeh Deri, ministre de l'Intérieur, pendant une cérémonie de commémoration du rabbin Ovadia Yossef, à Jérusalem, le 22 octobre 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Aryeh Deri, ministre de l'Intérieur, pendant une cérémonie de commémoration du rabbin Ovadia Yossef, à Jérusalem, le 22 octobre 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les faits de corruption présumés attribués au ministre de l’Intérieur Aryeh Deri et à son épouse seraient « bien plus graves » que ne le pensait initialement les policiers qui enquêtent sur le couple.

Selon un reportage diffusé mardi par la Deuxième chaîne, Aryeh et Yaffa Deri sont soupçonnés d’avoir détourné d’ « importantes sommes d’argent » de deux organisations qu’elle dirige pour en faire bénéficier familles et proches.

« Personne ne sait vraiment où est allé l’argent, ni pour quoi. Une chose est certaine, l’argent a été dépensé de manière importante pour des choses que ne faisaient pas les associations », a dit un responsable judiciaire, selon la chaîne.

Deri, qui a été interrogé cinq fois dans le cadre de cette enquête, est soupçonné d’avoir détourné des centaines de milliers de shekels de fonds publics vers des associations dirigées par les membres de sa famille proche. Il est également soupçonné de fraude fiscale, liée à la vente des appartements de son frère.

Yaffa Deri, l'épouse du ministre de l'Intérieur Aryeh Deri, avant son interrogatoire par l'unité Lahav 433, le 5 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yaffa Deri, l’épouse du ministre de l’Intérieur Aryeh Deri, avant son interrogatoire par l’unité Lahav 433, le 5 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Yaffa Deri, qui dirige les associations Mifalot Simcha et Yudia Yaale, qui auraient reçu les fonds publics, a elle aussi été interrogée.

Ils pourraient être accusés de vol, de fraude et d’évasion fiscale.

Yaffa Deri est soupçonnée d’avoir utilisé l’argent donné à ses associations pour acheter des biens immobiliers. Elle a été interrogée en même temps que son époux pour deux de ses trois interrogatoires.

L’enquête, menée par la police israélienne, la division de la fraude fiscale de Tel Aviv du Trésor public, et l’Autorité de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme du ministère de la Justice, sous la supervision du procureur général.

Aryeh Deri a démenti toute malversation que lui ou son épouse aurait pu commettre, et a affirmé que le couple allait « donner des réponses à toutes les questions » et coopérer pleinement avec les enquêteurs.

Deri a déjà purgé 22 mois de prison entre 2000 et 2002, après avoir été condamné pour avoir accepté des pots-de-vin alors qu’il était déjà ministre de l’Intérieur, dans les années 1990.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...