Les travaux ferroviaires reprendront Shabbat, malgré la polémique
Rechercher

Les travaux ferroviaires reprendront Shabbat, malgré la polémique

Selon le ministère du Travail, les travaux d’infrastructure et de maintenance pour les transports ferroviaires en Israël vont poursuivre pendant Shabbat, ce qui risque de susciter la colère chez les ultra-orthodoxes

Haim Katz, ministre des Affaires sociales du Likud, pendant une réunion de la commission du Travail, des Affaires sociales et de la Santé de la Knesset, en février 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Haim Katz, ministre des Affaires sociales du Likud, pendant une réunion de la commission du Travail, des Affaires sociales et de la Santé de la Knesset, en février 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Malgré les désaccords, les travaux d’infrastructure pour les transports ferroviaires sur la ligne qui reliera Tel Aviv à Jérusalem, ainsi que les travaux de maintenance sur une autre ligne reprendront à la fin de la semaine, y compris pendant Shabbat, selon une décision de Haim Katz, ministre du Travail (Likud).

Katz a annoncé jeudi après-midi que des travaux indispensables seront entrepris ce samedi. Il a ajouté que les employés de la société de transport ferroviaire qui ne souhaitent pas travailler pendant Shabbat peuvent se retirer, selon la radio publique.

Cet annonce surgit au cours d’un bras de fer entre le ministre des Transports, Yisrael Katz (Likud), les partis ultra-orthodoxes et le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Ce dernier avait été épargné de la gestion de ce dossier lorsque la Cour suprême a annulé sa décision controversée d’interrompre les travaux durant le jour de repos hebdomadaire.

L’injonction spécifiait que la société de transport ferroviaire autorisait ses employés à travailler le Shabbat, au besoin, et ce jusque fin septembre.

Toutes les autres questions relatives à l’emploi dans ce projet seraient gérées par Katz. La cour a enjoint la société de transport ferroviaire de ne pas recevoir d’autres instructions de la part de Benjamin Netanyahu au sujet des travaux d’infrastructure.

Les décisions de Katz de ce jeudi ont déclenché la colère des partis ultra-orthodoxes de la coalition au pouvoir, qui exigent le respect total de la loi juive, créant ainsi un nouveau casse-tête pour Netanyahu, vu qu’un autre dossier au sujet du travail durant Shabbat surgit à l’horizon.

Le parti YaHadout HaTorah a accusé le chef du parti Shass Ayeh Deri de « baisser les bras » après sa déclaration, lors de laquelle il a dit que « les laïques peuvent décider du type de Shabbat qu’ils veulent, nous comprenons que nous ne vivons pas dans un pays légiféré par la loi juive. »

Deri a démenti cette accusation, et prétend que « les deux partis travaillent main dans la main », selon la radio de l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...