L’IAI cherche des start-ups pour exploiter « la prochaine affaire majeure »
Rechercher

L’IAI cherche des start-ups pour exploiter « la prochaine affaire majeure »

L'accélérateur d'Israel Aerospace Industries cherche des firmes opérant dans l'apprentissage automatique, l'informatique quantique, les radars, la robotique et beaucoup d'autres

Photo d'illustration : Concept d'affaires et de technologie : Bureau intelligent  (Crédit : metamorworks; iStock by Getty Images)
Photo d'illustration : Concept d'affaires et de technologie : Bureau intelligent (Crédit : metamorworks; iStock by Getty Images)

L’IAI (Israel Aerospace Industries), la plus grande entreprise nationale de l’aérospatiale et du secteur de la défense, appelle les start-ups israéliennes spécialisées dans des domaines allant de l’informatique quantique aux radars, en passant par les systèmes de pilotage intelligents, à rejoindre la prochaine cohorte de son programme accélérateur, qui a pour objectif de permettre une commercialisation plus rapide des nouvelles technologies.

Dans le cadre de ce programme – placé sous la tutelle du Centre d’innovation de l’IAI – les start-ups pourront travailler avec les meilleurs experts de la firme pour créer un produit viable en coopération avec ce géant israélien et mettre à profit la « prochaine affaire majeure », a noté la compagnie dans un communiqué.

Les start-ups admises dans le cadre du programme pourront ainsi bénéficier du savoir de l’IAI, de ses infrastructures, d’un soutien technologique et d’un programme à visée commerciale. L’IAI présentera également ses activités de marketing aux firmes sélectionnées et, plus généralement, leur ouvrira la porte aux clients du monde entier.

L’accélérateur accepte les candidatures dans de nombreuses disciplines et notamment dans l’apprentissage automatique, l’informatique quantique, les radars, les capteurs, la robotique, les méga-données, la vision informatique, le pilotage intelligent, la propulsion, les drones, la cyber-sécurité, l’imprimerie 3D, les ressources énergétiques nouvelles, la Santé et l’Internet des choses, a précisé le communiqué.

Le programme couvrant 13 semaines commercera le 1er novembre 2020.

Israel Aerospace Industries a investi environ 900 millions de dollars dans son centre de recherche et développement en 2019, ce qui a entraîné des avancées « innombrables », commente Amira Sharon, vice-présidente de la Stratégie et de la R&D à l’IAI.

« Notre programme accélérateur est unique par les collaborations mutuellement bénéfiques qu’il offre, en présentant aux start-ups des technologies innovantes tout en permettant plus rapidement le développement, la conception et la commercialisation », ajoute-t-elle. « Les start-ups qui participeront au programme pourront utiliser l’accélérateur comme tremplin pour valider leurs idées, à l’aide d’un système de soutien robuste ».

Fondé au début des années 2000, le Centre d’innovation de l’IAI a d’ores et déjà mené un programme en direction des start-ups, dont c’est cette année la deuxième édition.

L’accélérateur se concentre sur des start-ups en phase de pré-démarrage qui développent des solutions technologiques innovantes. Le Centre d’innovation recueille une large partie des investissements internes pour la recherche et le développement de l’IAI et il collabore aussi avec Starburst, un accélérateur international spécialisé dans les technologies aérospatiales, a continué le communiqué.

L’IAI développe et fabrique des systèmes avancés pour la sécurité aérienne, spatiale, maritime, terrestre, nationale et dans le secteur de la cybersécurité. Depuis 1953, la compagnie a offert des solutions technologiques au gouvernement ainsi qu’à des clients du monde entier, avec notamment des satellites, des missiles, des systèmes d’armement, des munitions, des systèmes sans pilote et robotiques, ainsi que des radars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...