Rechercher

Liban: la livre libanaise atteint un plus bas record face au dollar

Quatre Libanais sur cinq vivent désormais en dessous du seuil de pauvreté, selon l'ONU, une paupérisation accélérée notamment par une inflation à trois chiffres

Des manifestants anti-gouvernementaux brisent une veuve de banque lors de manifestations contre le gouverneur de la banque centrale libanaise et contre l'aggravation de la crise financière, le 14 janvier 2020, à Beyrouth, au Liban. (Crédit : AP/Hussein Malla)
Des manifestants anti-gouvernementaux brisent une veuve de banque lors de manifestations contre le gouverneur de la banque centrale libanaise et contre l'aggravation de la crise financière, le 14 janvier 2020, à Beyrouth, au Liban. (Crédit : AP/Hussein Malla)

La livre libanaise a atteint mardi un nouveau plus bas historique, dépassant les 30 000 livres pour un dollar et poursuivant sa chute, déclenchée en 2019 par la crise économique sans précédent au Liban.

Selon les sites et les application mobiles les plus largement utilisés pour suivre le cours du marché noir, la livre libanaise s’échangeait mardi soir à plus de 30 000 pour un dollar.

Fixée officiellement depuis 1997 au taux de 1 500 livres pour un dollar, la livre libanaise a perdu 95 % de sa valeur en deux ans de crise économique.

Le salaire mensuel minimum vaut désormais moins de 23 dollars, alors que les prix des carburants et de plusieurs produits de première nécessité, qui ne sont plus subventionnés par les autorités, ne cessent d’augmenter.

Des personnes passent devant des guichets automatiques hors service dans une banque fermée dans la capitale libanaise, Beyrouth, le 12 novembre 2019. (Crédit: Hassan Ammar/AP)

Quatre Libanais sur cinq vivent désormais en dessous du seuil de pauvreté, selon l’ONU, une paupérisation accélérée notamment par une inflation à trois chiffres.

Cette nouvelle chute s’ajoute aux nombreux problèmes du gouvernement formé par Najib Mikati en septembre, qui ne s’est plus réuni depuis le 12 octobre en raison de divergences politiques entre ses membres.

Des appels à manifester samedi devant le siège de la Banque centrale à Beyrouth contre la chute de la livre libanaise et la situation économique circulent mardi sur les réseaux sociaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...