Liban : un ex-ministre condamné à 13 ans de prison pour terrorisme
Rechercher

Liban : un ex-ministre condamné à 13 ans de prison pour terrorisme

L'ancien conseiller d'Assad Michel Samaha a été condamné à des travaux forcés pour avoir transporté des explosifs depuis la Syrie pour des attaques au Liban

L'ancien ministre libanais des Renseignements, Michel Samaha (Crédit : capture d'écran YouTube)
L'ancien ministre libanais des Renseignements, Michel Samaha (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un tribunal militaire libanais a condamné vendredi l’ancien ministre libanais pro-syrien Michel Samaha à 13 ans de prison avec travaux forcés pour avoir voulu mener des « actions terroristes ».

« Le tribunal militaire a condamné Michel Samaha à 13 ans de prison avec travaux forcés et à la déchéance de ses droits civiques, pour transport d’explosifs en vue de commettre des attentats au Liban, en coopération avec des responsables syriens », a annoncé une source judiciaire.

« Dans son réquisitoire, le procureur avait requis la peine de mort, mais le tribunal a décidé de le condamner à 13 ans de prison avec travaux forcés. L’argent avec lequel l’accusé devait payer ses complices pour exécuter les attentats a été confisqué et remis à l’armée libanaise », a précisé la source judiciaire.

Comme Samaha a déjà effectué une partie de sa peine, il doit encore passer sept ans en prison.

L’ex-ministre de l’Information avait été condamné le 13 mai 2015 à 4 ans et demi de prison par un tribunal militaire, qui l’a aussi déchu à vie de ses droits civiques et politiques, « pour avoir tenté de mener des actions terroristes […] ».

Cependant, la cour de Cassation avait annulé le jugement du procureur considéré trop clément.

Selon l’acte d’accusation, Samaha, qui a été également conseiller du président syrien Bachar el-Assad, avait planifié, avec le chef des services de sécurité syriens Ali Mamlouk, des attentats au Liban et l’assassinat de personnalités politiques et religieuses libanaises hostiles à Damas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...