Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

L’Iran et Bahreïn ouvrent la voie à leur réconciliation

Les deux pays "ont convenu de créer les mécanismes nécessaires pour entamer les négociations entre les deux pays afin d'examiner la manière de reprendre les relations politiques"

Des manifestants iraniens brandissent des portraits du guide suprême de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, et agitent des drapeaux bahreïnis lors d'une manifestation après la prière du vendredi midi à Téhéran, le 18 mai 2012, organisée en réponse à un appel du gouvernement pour protester contre un projet d'unification de Bahreïn avec l'Arabie saoudite que Téhéran a qualifié de complot américain. (Crédit : Atta KENARE / AFP)
Des manifestants iraniens brandissent des portraits du guide suprême de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, et agitent des drapeaux bahreïnis lors d'une manifestation après la prière du vendredi midi à Téhéran, le 18 mai 2012, organisée en réponse à un appel du gouvernement pour protester contre un projet d'unification de Bahreïn avec l'Arabie saoudite que Téhéran a qualifié de complot américain. (Crédit : Atta KENARE / AFP)

L’Iran et Bahreïn ont convenu d’entamer des négociations sur la manière de rétablir leurs relations diplomatiques rompues depuis huit ans, a annoncé lundi la diplomatie iranienne.

Cette annonce a été faite à l’occasion d’une rare visite du chef de la diplomatie bahreïnie, Abdoullatif ben Rachid Al Zayani, à Téhéran pour participer à une réunion du Dialogue de coopération asiatique.

Lors d’une rencontre avec son homologue iranien, Ali Bagheri, « les deux parties ont convenu de créer les mécanismes nécessaires pour entamer les négociations entre les deux pays afin d’examiner la manière de reprendre les relations politiques », a indiqué le ministère des Affaires étrangères iranien.

Bahreïn avait rompu ses relations avec l’Iran en 2016, suivant l’Arabie saoudite à la suite de l’attaque de l’ambassade saoudienne à Téhéran et du consulat à Machhad (nord-ouest) par des manifestants protestant contre l’exécution par Ryad du religieux chiite de l’opposition saoudienne Nimr al-Nimr.

L’Iran, à majorité chiite, et le royaume sunnite d’Arabie saoudite, ont repris leurs relations en mars 2023 dans le cadre d’un accord négocié par la Chine.

Téhéran tente depuis de rétablir des relations diplomatiques avec d’autres pays arabes, comme l’Egypte.

M. Zayani s’était déjà rendu en Iran en mai pour les funérailles du président Ebrahim Raïssi et du ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian, décédés dans un accident d’hélicoptère le 19 mai.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.