Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Haïfa et Césarée donnent le coup d’envoi aux manifestations du samedi soir

Des manifestants défilant pour réclamer des élections législatives anticipées, à Haïfa, le 6 avril 2024. (Crédit : Eilat Markovitch/Mouvement de protestation pour la démocratie)
Des manifestants défilant pour réclamer des élections législatives anticipées, à Haïfa, le 6 avril 2024. (Crédit : Eilat Markovitch/Mouvement de protestation pour la démocratie)

Plusieurs centaines de personnes ont défilé à Haïfa en brandissant des pancartes, appelant à des élections législatives anticipées lors de l’une des premières des dizaines d’actions de protestation contre le gouvernement ce samedi.

Des centaines d’autres personnes scandent « vous êtes coupables » non loin de la résidence privée du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Césarée.

Lors de la marche du Merkaz HaCarmel – sur les hauteurs du mont Carmel – au Merkaz HaHorev, situé à Haïfa, plusieurs participants tiennent une banderole sur laquelle on peut lire « SOS Elections », tandis que d’autres brandissent des pancartes portant les deuxième et seizième lettres de l’alphabet hébraïque, qui forment l’acronyme de « élections maintenant ». Des rassemblements sont également prévus à Sderot, Tel Aviv et Jérusalem.

Les slogans et les pancartes de la marche critiquent le gouvernement sur toute une série de questions, notamment la gestion de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas, le fait que les otages n’ont pas été récupérés et les problèmes auxquels sont confrontées les personnes évacuées du nord.

Carmit Palty Katzir, résidente de Haïfa et ancienne participante aux manifestations, accuse le gouvernement d’être responsable de la mort de son frère Elad Katzir, assassiné par des terroristes du Hamas à Gaza et dont le corps a été récupéré à Gaza vendredi soir. The People’s Protest, un groupe de Haïfa à l’origine de la marche, publie la déclaration de Palty Katzir sur Facebook juste avant le départ.

« Le Premier ministre, les membres du cabinet de guerre et les membres de la coalition, regardez-vous dans le miroir et demandez-vous si ce n’est pas votre main qui a fait couler ce sang. Vous avez encore 133 otages à récupérer, des mondes à sauver », a-t-elle écrit.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.