Livni : les résidents des implantations dirigent le programme national du gouvernement
Rechercher

Livni : les résidents des implantations dirigent le programme national du gouvernement

Pour la n°2 de l’Union sioniste, les critiques de Barak et Yaalon de Netanyahu sont importantes ; elle demande un référendum sur la solution à deux états

La députée de l'Union sioniste Tzipi Livni  lors d'une session plénière de la Knesset, le 7 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)
La députée de l'Union sioniste Tzipi Livni lors d'une session plénière de la Knesset, le 7 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

La députée de l’Union sioniste Tzipi Livni a déclaré samedi que le programme national du gouvernement de Netanyahu était dirigé par les conseils des implantations et a répété son appel à un référendum sur une solution à un ou deux états au conflit israélo-palestinien.

Pendant un évènement organisé à Rishon Lezion, Livni a déclaré que le « gouvernement israélien fait tout ce que veut le conseil Yesha [organisation regroupant les conseils municipaux des implantations juives en Cisjordanie, et autrefois à Gaza] ; c’est une minorité qui impose son programme national au gouvernement. »

La numéro deux de l’Union sioniste a continué en répétant les remarques faites deux jours auparavant à la conférence de Herzliya, affirmant qu’Israël doit rapidement se décider entre la partition ou l’annexion des territoires revendiqués par les Palestiniens.

« Israël doit prendre une décision maintenant, qu’il a évité de prendre pendant 50 ans, avait-elle déclaré jeudi. La vraie question est que faisons-nous avec les territoires. Sans décision d’annexion ou de partition, nous nous embrouillons sans direction, sans choisir notre futur, alors que le conflit s’infiltre et sape les valeurs d’Israël. »

« Je veux un référendum pour que nous sachions où nous allons – deux états ou un seul entre le fleuve [Jourdain] et la mer [Méditerranée] ? Un Israël juif et démocratique ou un Israël juif et non démocratique ? », a-t-elle déclaré samedi.

Ehud Barak à la Conférence de Herzliya, le 16 juin 2016. (Crédit : Adi Cohen Zedek)
Ehud Barak à la Conférence de Herzliya, le 16 juin 2016. (Crédit : Adi Cohen Zedek)

Livni a également salué les récentes remarques des anciens ministres de la Défense Moshe Yaalon et Ehud Barak, qui a aussi été Premier ministre, qui ont récemment appelé au remplacement de Netanyahu et au renversement de son gouvernement.

« Il y a une forte indignation de différentes personnes qui voient ce qui arrive à leur pays bien-aimé, qui perd ses valeurs démocratiques », a-t-elle déclaré.

« Il est important que cela vienne d’anciens ministres de la Défense », a-t-elle ajouté.

Barak a intensifié vendredi ses attaques de la veille contre Netanyahu, affirmant que le compte à rebours de l’éviction du Premier ministre avait déjà commencé, et accusant le gouvernement d’être antisioniste et un danger pour le futur d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...