Loi sur la conscription des haredim : Gabbay félicite Lapid pour son opposition
Rechercher

Loi sur la conscription des haredim : Gabbay félicite Lapid pour son opposition

Le chef de l'Union sioniste a affirmé que c'est son "opposition infaillible" à ce texte qui a encouragé le chef de Yesh Atid à repenser son propre soutien

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

A gauche, Avi Gabbay, à une conférence à Tel Aviv le 11 juillet  2017 ; à droite Yair Lapid  à une conférence à Herzliya, le 22 juin 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90 ; Jack Guez/AFP/Getty Images via JTA)
A gauche, Avi Gabbay, à une conférence à Tel Aviv le 11 juillet 2017 ; à droite Yair Lapid à une conférence à Herzliya, le 22 juin 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90 ; Jack Guez/AFP/Getty Images via JTA)

Le président de l’Union sioniste Avi Gabbay a félicité lundi la décision en « zigzag » de Yesh Atid, qui a fini par s’opposer au projet de loi sur le service militaire des ultra-orthodoxes, qualifiant cette proposition de « bluff qui n’apportera pas l’égalité dans le fardeau [militaire] ».

Lors d’une réunion de son parti à la Knesset, Gabbay a affirmé que c’est son « opposition infaillible » à ce texte qui a encouragé Yesh Atid à repenser son propre soutien.

Lapid a déclaré plus tôt dans la journée que la coalition avait conclu « un accord sous la table » pour donner des fonds aux ultra-orthodoxes afin de compenser les pertes dont ils souffriraient en vertu de ce projet de loi.

« Les soldats de Tsahal risquent leur vie pour notre sécurité et reçoivent un accord politique qui leur porte du tort en retour, un accord qui signifie que nous ne recruterons plus d’ultra-orthodoxes et ne nous ne récompenserons pas comme ils se doit ceux qui nous défendent », a ajouté Gabbay.

Il a ajouté que s’il était élu Premier ministre, il adopterait « dans l’année une loi qui octroierait aux soldats des avantages financiers considérables.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fustigé le chef du parti Yesh Atid, qui, a -t-il dit, devra faire preuve de « talents dignes de Houdini » pour échapper à la situation dans laquelle il s’est mis après avoir fait volte-face sur le projet de loi sur la conscription des ultra-orthodoxes.

Après avoir déclaré qu’il soutiendrait le projet de loi litigieux, auquel les partis religieux se sont opposé, Lapid a déclaré qu’il s’y opposait également,après avoir eu vent de cet accord secret.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...