Rechercher

L’université de l’Oklahoma va partager une peinture volée par les nazis

La “Bergère rentrant des moutons” de Camille Pissarro fera des allers-retours entre la France et les Etats-Unis

"Bergère rentrant des moutons", Camille Pissarro, 1886. (Crédit : Domaine public/Wikimedia Commons)
"Bergère rentrant des moutons", Camille Pissarro, 1886. (Crédit : Domaine public/Wikimedia Commons)

L’université de l’Oklahoma a accepté de partager une peinture volée par les nazis avec un musée français.

Dans le cadre de l’accord annoncé mardi, l’université va transférer la propriété du tableau « Bergère rentrant des moutons » de Camille Pissarro à un musée français, qui n’a pas encore été nommé, a annoncé le journal Oklahaman.

Dans cet accord, le tableau sera exposé pendant cinq ans en France, puis il fera des allers-retours pour des périodes de trois ans entre le musée d’art Fred Jones Jr. de l’université et le musée français.

Le tableau, donné à l’université de l’état en 2000, faisait initialement partie de la vaste collection du propriétaire de grand magasin français Raoul Meyer. Toute la collection de Meyer a été saisie par les nazis quand ils ont envahi la France en 1940.

La « Bergère rentrant des moutons » a changé de mains plusieurs fois avant qu’un tribunal suisse n’établisse en 1953 que Meyer avait manqué de cinq ans pour récupérer le tableau. La fille de Meyer, Léone, a poursuivi en justice l’université de l’Oklahoma en janvier 2014.

L’accord reconnait Léone Meyer comme l’héritière légitime du tableau, mais rappelle que Clara Weitzenhoffer, qui l’avait donné à l’université, avait agi de bonne foi quand elle et son mari avaient acheté l’œuvre d’art.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...