Macron propose au roi de Jordanie une aide à la frontière syrienne
Rechercher

Macron propose au roi de Jordanie une aide à la frontière syrienne

Le chef de l'Etat français "a échangé avec Abdallah II sur la lutte contre le terrorisme", en particulier contre l'État islamique dans le cadre de la coalition internationale"

Le roi de Jordanie Abdallah II, à gauche, et le président français Emmanuel Macron au Palais de l'Elysée , à Paris, le 19 juin 2017. (Crédit : François Guillot/AFP)
Le roi de Jordanie Abdallah II, à gauche, et le président français Emmanuel Macron au Palais de l'Elysée , à Paris, le 19 juin 2017. (Crédit : François Guillot/AFP)

Emmanuel Macron s’est entretenu mercredi par téléphone avec le roi de Jordanie, Abdallah II, à qui il a annoncé « une contribution française au maintien de la sécurité » le long de la frontière syro-jordanienne, a indiqué la présidence française.

Le chef de l’Etat français « a échangé avec le roi de Jordanie sur la lutte contre le terrorisme, en particulier contre Daech (groupe terroriste État islamique, ndlr) dans le cadre de la coalition internationale » et « a annoncé une contribution française au maintien de la sécurité le long de la frontière syro-jordanienne », a précisé l’Élysée dans un communiqué, alors qu’Emmanuel Macron a par ailleurs invité le roi jordanien à se rendre en France dans les prochains mois.

Abdallah II avait été reçu pour la dernière fois à l’Élysée en décembre.

« L’entretien a également porté sur les questions régionales, et tout particulièrement la Syrie. La situation dans le Sud du pays et dans le gouvernorat d’Idlib a été abordée, ainsi que la question du retour des réfugiés, qui devra être accompagné par la communauté internationale dans des conditions sûres et équitables », poursuit le communiqué.

Emmanuel Macron a par ailleurs présenté ses condoléances à son homologue, après une attaque contre un véhicule d’une patrouille de sécurité dans la région d’al-Fuhais, à une dizaine de kilomètres à l’ouest d’Amman, et un raid, le lendemain, à Salt, au Nord-Ouest de la capitale, où étaient retranchés des membres d’une cellule terroriste, et qui ont fait en tout six morts parmi les forces de sécurité jordanienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...