Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

MadeRight lève 2 M de $ pour ses emballages écologiques à base de champignons

Une start-up israélienne développe l'utilisation de champignons dans la fabrication d'emballages plastiques afin de réduire l'impact du plastique sur l'environnement

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

La startup israélienne MadeRight développe des emballages plastiques alternatifs à base de champignons et dérivés de matières fossiles. (Crédit : Autorisation)
La startup israélienne MadeRight développe des emballages plastiques alternatifs à base de champignons et dérivés de matières fossiles. (Crédit : Autorisation)

La startup israélienne de biotechnologie MadeRight, qui a développé un processus de culture de champignons pour des emballages écologiques, a obtenu un financement de démarrage de 2 millions de dollars pour la production de matériaux industriels respectueux de l’environnement.

Le tour de table a été mené par l’incubateur Fresh Start foodtech et un groupe d’investisseurs comprenant la société israélienne de capital-risque Arkin Holdings et ARC Impact, qui soutient les startups en phase de démarrage.

Fondée en 2022 par le PDG Rotem Cahanovitc, expert en mycologie, et le directeur technique Yotam David, généticien moléculaire, Made Right exploite le fonctionnement des champignons comme recycleurs naturels pour remplacer les matériaux nocifs contenus dans les emballages en plastique et réduire leur impact sur l’environnement.

La startup exploite la technologie de la fermentation pour cultiver des champignons sur des déchets industriels organiques tels que des copeaux de bois, afin de produire des matériaux durables, biodégradables et dépourvus de polluants, dans le but de créer une alternative en plastique recyclable pour les emballages. Les composés sont mélangés à des bioplastiques pour créer des granulés qui peuvent être utilisés et intégrés dans les machines et les processus de la chaîne d’approvisionnement existants de l’industrie de l’emballage.

« Les champignons sont les recycleurs de la nature et se nourrissent de ce que nous considérons être des déchets », a déclaré Cahanovitc. « Nous exploitons le potentiel des champignons pour façonner des matériaux à partir de sources renouvelables, favorisant ainsi une circularité économique qui sera à la proue de la révolution des matériaux du futur. »

Cahanovitc a déclaré au Times of Israel que l’idée fondatrice de cette technologie a pris forme après avoir terminé son travail bénévole en Éthiopie, où il a été confronté à la dure réalité des familles qui brûlaient leurs déchets plastiques pour s’en débarrasser.

Rotem Cahanovitc (à droite) et Yotam David (à gauche), fondateurs de MadeRight. (Crédit : Autorisation)

« Le concept de déchet est une construction humaine, absente de l’ordre naturel, où les recycleurs de la Terre sont des champignons », a déclaré Cahanovitc. « Cette prise de conscience m’a poussé à réfléchir à la manière de révolutionner la fabrication du plastique, avec pour objectif la production de plastiques facilement recyclables, voire compostables. »

Au cours des vingt dernières années, la quantité de déchets plastiques a doublé, la plupart finissant dans les décharges, s’infiltrant dans les déchets, le sol et l’air, selon un rapport de l’OCDE. La quantité de déchets plastiques produits globalement devrait presque tripler d’ici 2060, et moins d’un cinquième seulement sera recyclé.

Selon l’OCDE, les deux tiers environ des déchets plastiques en 2060 proviendront d’articles à courte durée de vie tels que les emballages, les produits bon marché et les textiles. La part des déchets plastiques recyclés devrait passer de 9 % en 2019 à 17 % en 2060. En outre, la production de matériaux d’emballage de type plastique, verre et métal consomme de l’énergie et des ressources, ce qui se traduit par des émissions de carbone.

Les taux de recyclage mondiaux sont restés relativement faibles, principalement en raison des substances plastiques qui sont mélangées à l’emballage pour prolonger la durée de conservation des produits, mais qui en empêchent le recyclage. C’est là qu’intervient MadeRight, qui vise à remplacer ces additifs par des matériaux durables à base de champignons.

MadeRight vise l’accès au marché mondial du conditionnement alimentaire, qui représente 363 milliards de dollars et qui devrait atteindre 512 milliards de dollars d’ici 2028, selon un rapport de Statista.

Avec les fonds nouvellement levés, la startup prévoit d’avancer son objectif d’introduire un prototype commercialement viable de son produit sur le marché de l’emballage dans l’année à venir et d’affiner le processus de production. À terme, les granulés de MadeRight sont conçus pour être intégrés dans la production d’emballages destinés aux fabricants d’aliments, de cosmétiques et d’autres industries, a indiqué la startup.

MadeRight fait partie de l’incubateur Fresh Start, situé dans la ville de Kiryat Shmona, dans le nord d’Israël, lancé par l’Autorité de l’Innovation pour développer la technologie et l’innovation dans les domaines de l’alimentation et de l’agriculture. L’incubateur est soutenu par un consortium qui comprend le plus grand fabricant de produits alimentaires d’Israël, Tnuva, la société israélienne de boissons Tempo, la société israélienne de financement participatif OurCrowd et la société d’investissement française Finistere.

Le centre a ouvert ses portes en 2020 et travaille actuellement avec un total de 10 startups de technologie alimentaire, dont une qui développe du poisson de culture cellulaire et deux qui travaillent sur des technologies de réduction du sucre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.