Madonna publie une vidéo retouchée de sa performance à l’Eurovision
Rechercher

Madonna publie une vidéo retouchée de sa performance à l’Eurovision

Après avoir été largement critiquée pour ses fausses notes, la reine de la pop a publié une vidéo retouchée pour correspondre à ce que sa chanson aurait dû être

Madonna et Quavo chantent "Future" au concours de chanson de l'Eurovision alors que deux danseurs dansent bras-dessus bras-dessous avec des drapeaux israéliens et palestiniens dans leurs dos, le 18 mai 2019. (Copie d'écran : Youtube)
Madonna et Quavo chantent "Future" au concours de chanson de l'Eurovision alors que deux danseurs dansent bras-dessus bras-dessous avec des drapeaux israéliens et palestiniens dans leurs dos, le 18 mai 2019. (Copie d'écran : Youtube)

Madonna a été largement critiquée pour sa performance de samedi soir lors de la finale de l’Eurovision à Tel Aviv. Certains ont estimé qu’elle chantait faux. Mais cela n’a pas empêché la reine de la Pop de mettre en ligne la vidéo de la soirée sur YouTube… non sans quelques corrections.

La vidéo est numériquement retouchée à certains des pires moments de sa performance, qui a rapidement été critiquée.

Paddy Power, une société de paris, a été jusqu’à dire qu’elle payera sur les paris qui prédiraient des fausses notes. « Le cache-œil, et la performance dans son ensemble, était un raté, donc nous payons », a-t-elle dit.

Les personnes ayant vu la nouvelle version ont rapidement fait remarqué qu’elle avait été considérablement retouchée.

« Chérie, nous avons tous entendu ce à quoi ça ressemblait en réalité », a écrit un internaute.

« La technologie d’aujourd’hui ne réparera pas le traumatisme qu’a été cette performance en direct », a ajouté un second internaute.

D’autres ont téléchargé une vidéo qui compare les deux performances.

Les fausses notes de Madonna n’ont pas été les seuls éléments de sa performance à susciter la controverse. Elle a donné une dimension politique à sa performance musicale en appelant à la paix dans les paroles de sa nouvelle chanson « Future » et deux de ses danseurs arboraient des drapeaux israélien et palestinien sur leur dos.

Ces danseurs étaient les deux derniers à quitter l’estrade à la fin de la chanson, et Madonna et Quavo, l’autre chanteur, ont brusquement disparu du fond de l’estrade avec le message  » Wake Up » projeté sur écran.

Certains détracteurs d’Israël avaient objecté à la tenue d’un concert à Tel Aviv. Madonna, pour sa part, avait assuré qu’elle était ravie d’y chanter et la dimension politique était évidemment un appel à l’harmonie plutôt qu’une protestation.

L’Union européenne de radiodiffusion a rapidement diffusé un communiqué précisant que la présence des drapeaux israélien et palestinien dans la performance de Madonna n’avait pas été approuvée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...