Ménage de Pessah pour Tsahal
Rechercher

Ménage de Pessah pour Tsahal

L’armée israélienne appelle ses anciens soldats à retourner le matériel et les équipements militaires gardés de manière illégale

Le chef d'Etat-major Gadi Eizenkot pendant une cérémonie pour les officiers de l'armée israélienne, le 24 février 2016. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)
Le chef d'Etat-major Gadi Eizenkot pendant une cérémonie pour les officiers de l'armée israélienne, le 24 février 2016. (Crédit : porte-parole de l'armée israélienne)

Pendant cette période de pré-Pessah, l’armée israélienne appelle ses anciens soldats à retourner le matériel et les équipements de Tsahal, gardés de manière illégale, sans risquer la moindre poursuite.

Les anciens soldats sont ainsi invités à se rendre dans des centres de retour mis en place à cet effet sur des bases militaires ou des postes de police.

Il s’agit de quatre semaines d’amnistie où les anciens soldats ne risquent aucune poursuites, ainsi ils n’ont même pas à donner leur identité.

La dernière opération de ce genre a eu lieu en 2008, explique le New York Times.

La liste des équipements gardés est longue. La volonté de l’armée est d’éviter aux familles israéliennes d’avoir du matériel dangereux dans leur maison.

Uniformes, grenades, casques, munitions, kalashnikovs, M-16, parachutes sont d’autant d’exemples de matériel gardé par les anciens soldats et qui viennent d’être retournés à l’armée.

« Ce n’est pas prudent de garder ces choses à la maison, » a déclaré le colonel Yossi Ilu, chef du département de la logistique au sein de Tsahal. La crainte de ce commandant est que l’attirail puisse tomber entre les « mauvaises mains » tels que des enfants ou des criminels et des terroristes.

Cette récupération organisée par l’armée aura lieu jusqu’à mi-avril ce qui correspond à la période du ménage de pâques juif.

En 2008, cette politique de récupération avait rapporté 7 millions de shekels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...