Meretz et Yesh Atid, classés partis les plus impliqués pour l’écologie
Rechercher

Meretz et Yesh Atid, classés partis les plus impliqués pour l’écologie

Le classement effectué par le groupe "Choose Green" n'a pas révélé de clivage gauche/droite ; les partis religieux et Yisrael Beytenu obtiennent les notes les plus basses

Le chef du parti de gauche Meretz avec des partisans devant le ministère de l'Éducation à Tel Aviv, le 9 février 2021. (Miriam Alster/FLASH90)
Le chef du parti de gauche Meretz avec des partisans devant le ministère de l'Éducation à Tel Aviv, le 9 février 2021. (Miriam Alster/FLASH90)

Un groupe environnemental a désigné le parti centriste Yesh Atid et le parti de gauche Meretz comme les partis politiques les plus respectueux de l’environnement parmi ceux qui se présentent aux élections de la semaine prochaine.

Le classement n’est pas divisé entre les partis de gauche et de droite, puisque les factions de droite Tikva Hadasha et Yamina ont également obtenu des notes élevées.

La liste a été établie par le groupe « Choose Green », un groupe de militants et d’organisations qui s’efforcent de mettre en avant les questions environnementales dans le discours public et politique.

Pour établir le classement, le groupe a étudié les programmes des partis, les déclarations publiques et les activités législatives antérieures des partis. Les classements sont basés sur leur approche de questions telles que le climat, l’énergie, le transport, la nutrition, l’agriculture, les investissements économiques, la pollution et l’éducation environnementale.

Le dirigeant du parti israélien Yesh Atid, Yair Lapid, lors d’une interview à la « Conférence des influenceurs » de la Douzième chaîne d’information, à Jérusalem, le 7 mars 2021. (Crédit : GIL COHEN-MAGEN / AFP)

Le parti Yesh Atid de Yair Lapid et le Meretz ont obtenu un score de cinq sur six pour leurs politiques environnementales. En tête de liste figure également le parti de la Nouvelle Economie de Yaron Zelekha, qui est toujours en lice pour les élections de la semaine prochaine mais n’a pratiquement aucun espoir d’obtenir suffisamment de voix pour être représenté à la Knesset.

Les trois principaux candidats du Meretz – Nitzan Horowitz, Tamar Zandberg et Mossi Raz – sont fortement associés aux questions environnementales, selon le rapport.

Lapid s’est davantage tourné vers les questions environnementales ces derniers temps et met davantage l’accent sur cette cause dans sa récente campagne, selon le rapport.

Classement des partis selon leur implication dans les questions écologiques. (Source : Choose Green)

Après Meretz et Yesh Atid, avec un classement de quatre sur six, on trouve le parti Tikva Hadasha de Gideon Saar, Yamina de Naftali Bennett et le Parti travailliste de gauche de Merav Michaeli.

L’un des cofondateurs de Choose Green, Victor Weiss, a salué l’organisation d’une conférence de presse de Saar consacrée aux questions environnementales. La candidate de Tikva Hadasha, Sharren Haskel, est également une éminente militante des droits des animaux.

« Chez Yamina, le candidat Amichai Chikli se concentre sur le sujet et fait preuve d’un grand engagement, et le parti présente pour la première fois une plateforme significative », a déclaré Victor Weiss.

Au milieu du peloton, avec un classement de trois, on trouve le parti centriste Kakhol lavan, la Liste arabe unie et le Likud de droite de Benjamin Netanyahu.

Les factions religieuses représentaient la plupart des partis les moins bien classés.

Le Parti sioniste religieux de droite, l’ultra-orthodoxe Shas et le laïc de droite Yisrael Beytenu ont obtenu un score de deux.

En bas du classement, on trouve la faction islamiste Ra’am et l’ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah, avec un score de 1.

Les élections, les quatrièmes en deux ans en Israël, se tiendront mardi.

La question de l’environnement a occupé le devant de la scène en Israël il y a plusieurs semaines après qu’un déversement de goudron en mer a contaminé une grande partie du littoral méditerranéen d’Israël et dévasté la faune et la flore. Cette catastrophe a attiré davantage l’attention sur l’écosystème marin et ses vulnérabilités.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...