Miri Regev nommée Premier ministre par intérim en l’absence de Netanyahu
Rechercher

Miri Regev nommée Premier ministre par intérim en l’absence de Netanyahu

La ministre controversée de la Culture estime que cette initiative est “une déclaration importante pour les femmes” : elle est la première femme à assumer cette fonction sous Netanyahu

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

La ministre de la Culture et des Sports Miri Regev en conférence de presse à Jérusalem, le 31 août 2015 (Crédit : Marc Israël Sellem/Pool)
La ministre de la Culture et des Sports Miri Regev en conférence de presse à Jérusalem, le 31 août 2015 (Crédit : Marc Israël Sellem/Pool)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a nommé mercredi la ministre de la Culture et des Sports Miri Regev comme Premier ministre par intérim pendant son déplacement à l’étranger. Il est en Grèce pendant deux jours.

« Je remercie le Premier ministre de la confiance qu’il m’accorde, a indiqué Regev dans un communiqué. J’espère que ces quarante-huit heures se dérouleront sans accrocs et je souhaite au Premier ministre et à son épouse un bon voyage en Grèce. »

Regev, qui a fréquemment suscité la controverse ces derniers mois pour ses tentatives d’imprimer son empreinte sur la scène culturelle israélienne, aura la charge d’appeler et de présider les réunions du cabinet en cas d’urgence.

Regev, 52 ans, a été nommée ministre pour la première fois en 2015, lorsqu’elle a obtenu le portefeuille de la Culture et des Sports. Elle était entrée à la Knesset pour le Likud en 2009, après avoir occupé le poste de porte-parole de l’armée israélienne.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et sa ministre de la Culture et des Sports Miri Regev pendant la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 11 décembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et sa ministre de la Culture et des Sports Miri Regev pendant la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 11 décembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Sans vice-Premier ministre permanent susceptible d’assurer la direction du pays si le chef de gouvernement devait se trouver souffrant (ou démis de ses fonction suite à une destitution), Netanyahu a choisi de nommer différents ministres de son cabinet qui assument ce rôle à chaque fois qu’il part à l’étranger, ou qu’il subit une intervention médicale sous anesthésie.

L’année dernière, il a nommé les ministres du Likud Yisrael Katz, Gilad Erdan, Zeev Elkin, Yair Levin et Yuval Steinitz au poste quand il ne pouvait pas assumer ses fonctions.

Alors que Regev aura la charge de diriger les réunions du cabinet en l’absence de Netanyahu, elle n’est pas membre du cabinet de sécurité plus exclusif – chargé d’exposer et de mettre en œuvre les politiques étrangère et de défense – et se trouve donc dans l’incapacité de convoquer cette équipe si une urgence sécuritaire nationale devait se présenter.

Netanyahu a donc également désigné spécifiquement le ministre de la Défense Avigdor Liberman, qui pourra réunir le cabinet de sécurité si cela s’avère nécessaire.

Même si la désignation de Regev est largement symbolique, elle a expliqué que l’initiative était « une déclaration importante pour les femmes et les personnalités politiques dans des rôles de leadership. »

Elle est la première femme désignée comme Premier ministre par intérim sous la gouvernance de Netanyahu. L’ancienne ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni assurait régulièrement cette fonction en remplacement de l’ancien Premier ministre Ehud Olmert.

Netanyahu, qui est à Thessalonique pour le sommet annuel trilatéral entre Israël, la Grèce et Chypre, devrait être de retour dans la matinée de vendredi.

Arrivée à Thessalonique pour un sommet trilatéral avec la Grèce et Chypre. Merci pour votre accueil chaleureux !

Posted by Benjamin Netanyahou on Wednesday, 14 June 2017

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...