Rechercher

Mitt Romney et Jon Ossoff demandent des explications sur la mort d’Abu Akleh

Le républicain de l’Utah et le démocrate juif de Géorgie ont adressé une lettre à Blinken demandant des réponses dans les 30 jours sur la mort de la journaliste

Mitt Romney (Crédit : capture d'écran Fox News)
Mitt Romney (Crédit : capture d'écran Fox News)

WASHINGTON ( JTA) – Le sénateur Jon Ossoff, démocrate juif de Géorgie, s’est joint au sénateur républicain de l’Utah, Mitt Romney, pour appeler l’administration Biden à « s’assurer qu’une enquête complète et transparente soit menée et que justice soit rendue », suite à la mort de Shireen Abu Akleh, le mois dernier.

Cette lettre, envoyée lundi au secrétaire d’État américain, Antony Blinken, est importante pour Israël, qui cherche à apaiser la colère consécutive à la mort de la célèbre journaliste américano-palestinienne, tuée lors d’un raid de l’armée israélienne dans la ville de Jénine, en Cisjordanie.

La lettre, qui exige des réponses dans les 30 jours pour satisfaire l’opinion publique, a été rendue publique quelques semaines avant le déplacement officiel du président américain Joe Biden en Israël, le mois prochain.

L’implication de Romney témoigne que la pression exercée par les législateurs américains sur la question n’est pas seulement le fait de démocrates progressistes, toujours plus critiques envers Israël ces dernières années. Romney, qui a été candidat républicain à la présidentielle de 2012, est proche des dirigeants israéliens et de la communauté pro-israélienne. Ossoff est un centriste prudent, qui a capitalisé sur son engagement au sein de la communauté juive lorsqu’il s’est présenté au Sénat, l’an dernier.

Israël a déclaré avoir isolé deux sources possibles des coups de feu : un groupe de soldats israéliens et un groupe d’hommes armés palestiniens. Israël souhaiterait que l’Autorité palestinienne lui remette la balle qui a tué Abu Akleh afin d’effectuer des tests balistiques avec les fusils des soldats israéliens présents, et mener une enquête conjointe, avec les États-Unis comme observateur.

Le sénateur démocrate Jon Ossoff, pendant une audience judiciaire au Capitole, à Washington, le 15 septembre 2021. (Crédit : Saul Loeb/Pool via AP)

L’Autorité palestinienne, qui a déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale pour la mort de la journaliste, affirme qu’Israël est coupable et ne lui fait pas confiance aux pour mener une enquête impartiale.

La lettre d’Ossoff et Romney ne prend pas parti dans la controverse sur la balle, mais s’inscrit indubitablement dans une démarche de recherche de transparence. « La mort d’une citoyenne américaine et journaliste en reportage en zone de conflit est inacceptable », a-t-il déclaré.

Shireen Abu Akleh, journaliste pour le réseau Al Jazeera, se tient près d’une caméra de télévision avec la vieille ville de Jérusalem en arrière-plan. (Crédit: Al Jazeera Media Network via AP)

Une lettre récente signée par 57 démocrates du Congrès appelle à une enquête du FBI, laissant entendre qu’Israël est probablement coupable. Une autre lettre bipartite signée de 25 membres du Congrès demande également une enquête, reprochant à l’Autorité palestinienne d’entraver la procédure en refusant de remettre la balle à Israël.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...