Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Morrissey se réjouit d’être dans le « pays de Dieu » lors de son premier concert

L'ex-leader des Smiths est apparu fatigué au cours d'un concert de 75 minutes à l'amphithéâtre de Binyamina, mais le public israélien a semblé ravi de le voir malgré tout

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

L'ancien leader des Smiths et artiste solo Morrissey, à l'Amphi Shuni de Binyamina, le 2 juillet 2023. (Crédit : YouTube)
L'ancien leader des Smiths et artiste solo Morrissey, à l'Amphi Shuni de Binyamina, le 2 juillet 2023. (Crédit : YouTube)

Le chanteur anglais Morrissey a apporté sa voix de baryton claire et ses paroles familières remplies de tourments à l’Amphi Shuni de la ville de Binyamina, dans le nord du pays, dimanche soir. Alors que les 1 350 sièges de l’amphithéâtre romain restauré étaient pleins à craquer de fans dévoués, Morrissey lui-même semblait un peu, disons, apathique.

Il était assez heureux d’être là, appelant la foule « Binyamina, Binyamina, ramène-moi à la maison, prends-moi dans tes bras » au début du spectacle de 75 minutes.

« Je suis très heureux d’être ici, dans le pays de Dieu, au cœur du monde », a déclaré Morrissey, qui se produira également le 4 juillet à Tel Aviv. Cela a certainement rendu la foule de fans inconditionnels très heureuse.

Pourtant, l’énergie et l’esprit de Morrissey, 64 ans, n’étaient pas au rendez-vous. Après chaque chanson, il se tournait vers son groupe pour boire une gorgée, se déplaçant lentement sur la scène, serrant parfois la main des membres du public entre les morceaux.

Alors que Morrissey a souvent proclamé son amour pour l’État juif à travers des chansons (« Israel » et « The Girl from Tel Aviv Who Wouldn’t Kneel« ) et diverses déclarations, il n’a chanté aucune des deux chansons et n’a pas dit grand-chose sur le fait qu’il se trouvait enfin dans le pays après quatre ans d’absence.

Avec un set simple de 19 chansons, dont trois œuvres des Smiths – « Stop Me If You Think You’ve Heard This One », « Half a Person » et « Please Please Please Let Me Get What I Want » – Morrissey a présenté une solide sélection de sa longue carrière solo, commençant par « Suedehead« , enchaînant avec « Alma Matters », « Stop Me » et « Irish Blood, English Heart ».

Il a prévenu la foule qu’il ne chantait pas bien « Our Frank », bien qu’elle n’ait pas été d’accord, et a ensuite demandé qui sauverait la France compte tenu de la récente vague d’émeutes, avant d’entamer « I’m Throwing My Arms Around Paris« .

Lorsque Morrissey a déclaré que « c’est en fait un soulagement de vieillir, comme certains d’entre vous le savent », un fan a répondu en criant « Tu es beau ! ».

Morrissey, vêtu d’une chemise et d’un pantalon sombres, a répondu : « Dis-le encore une fois ».

Les fans israéliens semblaient simplement heureux que Morrissey soit en ville, et indéniablement amoureux de l’Anglais qui s’est enveloppé dans un drapeau israélien.

Le chanteur est également connu pour être contre l’immigration et a soutenu un parti nationaliste blanc en Angleterre, mais ce n’est pas la politique de Morrissey qui attire ses fans israéliens, qui ont pour la plupart entre une trentaine et une cinquantaine d’années.

Ils aiment son doute, son honnêteté et sa franchise vis-à-vis de lui-même et du monde qui l’entoure. Ces mots et pensées bruts les ont touchés lorsqu’ils étaient adolescents, il y a 30 ans, et résonnent encore aujourd’hui.

Cette honnêteté est toujours présente sur scène, comme lorsqu’il a dit au public, alors qu’il interprétait « The Loop« , qu’ils avaient « presque réussi à tenir jusqu’à la fin », et qu’il leur a ensuite déclaré qu’il les aimait.

Morrissey a terminé à 22h15, après avoir enfilé un tee-shirt pour le rappel, l’avoir enlevé au milieu de la chanson, l’avoir senti et l’avoir lancé dans la foule, sans même attendre d’avoir fini de chanter avant de quitter la scène.

« Si vous voyez des chats sur le chemin du retour, serrez-les dans vos bras pour moi », a-t-il déclaré. « Je vous aime. Je vous dis merci, etc. etc. etc. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.