Rechercher

Moscou va restituer les archives de la communauté juive de Grèce pillées par les SS

En juillet 1942, les nazis se sont emparés d'archives, de livres et d'objets religieux à Thessalonique ; Athènes réclamait leur restitution depuis des décennies

Des gens défilent depuis l'ancienne gare de la ville de Thessalonique, dans le nord de la Grèce, pour commémorer la Shoah, le dimanche 15 mars 2015 (Crédit : AP Photo/Giannis Papanikos)
Des gens défilent depuis l'ancienne gare de la ville de Thessalonique, dans le nord de la Grèce, pour commémorer la Shoah, le dimanche 15 mars 2015 (Crédit : AP Photo/Giannis Papanikos)

La Russie va restituer à la Grèce les archives de la communauté juive de Thessalonique pillées par les nazis à l’époque de l’occupation du pays par les Allemands, puis récupérées par l’Armée rouge, a annoncé jeudi le Conseil central des communautés juives de Grèce (KISE).

« Notre histoire retourne chez elle », s’est félicité le KISE dans un communiqué.

L’accord a été annoncé mercredi au cours d’une visite à Moscou du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

En juillet 1942, les forces nazies se sont emparées d’archives, de livres et d’objets religieux dans trente synagogues, bibliothèques et institutions communautaires qu’elles ont pillées à Thessalonique (nord de la Grèce), qui abritait à l’époque l’une des plus importantes communautés juives d’Europe. Près de la totalité de cette communauté a été exterminée dans les camps de la mort nazis.

Ces archives ont été transférées à Moscou après la prise de Berlin par l’Armée rouge soviétique en mai 1945.

« Leur restitution sera synonyme de justice et assurera la transmission des connaissances sur une partie du peuple grec qui a contribué au progrès du pays et qui n’existe plus, les 60 000 juifs grecs qui ont été déportés et exterminés dans les camps de la mort nazis », a souligné le KISE.

La date de la restitution n’a pas été précisée.

Les archives ont jusqu’à présent été entreposées dans des locaux d’archivage de l’armée russe. La Grèce demande leur restitution depuis des décennies, selon les services du Premier ministre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...