Nashat Milhem sera enterré pendant une cérémonie discrète
Rechercher

Nashat Milhem sera enterré pendant une cérémonie discrète

La famille du tueur de Tel Aviv déclare que les funérailles à Arara seront modestes, n’est pas intéressée par provoquer des « troubles »

Une mosquée à Arara, ville arabe du nord d'Israël.(Crédit : domaine public/Wikipedia)
Une mosquée à Arara, ville arabe du nord d'Israël.(Crédit : domaine public/Wikipedia)

Les funérailles de Nashat Milhem, le tireur de 29 ans qui a tué trois Israéliens à Tel Aviv le 1er janvier et qui a été tué lors d’un échange de tirs avec la police vendredi, auraient du avoir lieu dimanche dans sa ville natale, à Arara.

Le ministère de la Sécurité intérieure a reporté le remise du corps de Milhem à sa famille par peur que ses funérailles ne drainent une large foule et ne se transforme en « incitations [à la haine] », selon Walla.

« La remise du corps du terroriste a été retardée après que le ministre de la Sécurité intérieure a demandé à la police d’assurer que les conditions appropriées étaient en place pour empêcher des incitations [à la haine] pendant les funérailles », a déclaré le ministère.

La famille Milhem a déclaré que la cérémonie serait modeste et privée, et, comme la tente de deuil qui a été érigée dans la maison familiale samedi, ne chercherait pas à attirer l’attention.

La famille souhaiterait éviter tout élément politique pendant les funérailles.

« Nous avons décidé de tenir de modestes funérailles, a déclaré un membre de la famille à la Deuxième chaîne. Nous ne voulons causer aucun trouble ni aucun affrontement ».

Photo non datée de Nashat Milhem, le suspect de la fusillade de Tel Aviv du 1er janvier 2016 (Photo : autorisation)
Photo non datée de Nashat Milhem, le suspect de la fusillade de Tel Aviv du 1er janvier 2016 (Photo : autorisation)

Selon la Deuxième chaîne, le père de Milhem, Mohammed – qui avait été arrêté dans les jours précédents sur des suspicions d’avoir aidé son fils à échapper à sa capture – sera probablement relâché et autorisé à assister à la cérémonie.

Milhem sera enterré dans le cimetière de la mosquée Wadi al Qasab à Arara, aux côtés de son cousin qui a été tué par la police en 2006.

Muhammad Milhem (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Muhammad Milhem (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Peu de personnes ont rendu visite aux Milhem samedi, et les membres de la famille ont refusé de parler aux journalistes, une action dont les voisins ont déclaré qu’elle permet « d’éviter d’en faire un sujet important », selon le quotidien Haaretz.

« C’est vrai que c’était un incident difficile et il est traité comme un archi-terroriste, mais la famille a perdu un fils. Chaque mère pleure pour son fils, même s’il a été un enfant désobéissant qui lui a causé de la peine. Il est toujours leur enfant », a déclaré un membre de la famille, cité par le site Walla.

Les forces de l’ordre ont déclaré que Milhem était caché à Arara depuis sa fuite de Tel Aviv le vendredi 1er janvier, à la suite des meurtres d’Alon Bakal et Shimon Ruimi dans un bar de la rue Dizengoff, et l’assassinat d’un chauffeur de taxi, Ayman Shaaban peu de temps après.

Il a été retrouvé dans un appartement appartenant à un membre de la famille de Milhem, et a été abattu vendredi après-midi quand il a ouvert le feu sur les forces de la police israélienne et du Shin Bet venues pour l’arrêter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...