Nazareth Illit : Un couple d’hommes refusé d’entrée dans un restaurant
Rechercher

Nazareth Illit : Un couple d’hommes refusé d’entrée dans un restaurant

Le restaurant de Nazareth Illit, dont un employé avait affirmé "qu'un couple c'est un homme et une femme", s'est ensuite excusé pour l'incident survenu le jour de la Gay Pride

Un couple se tient la main lors du défilé annuel de la gay Pride,e le 8 juin 207 à Tel Aviv (David Silverman/Getty Images via JTA)
Un couple se tient la main lors du défilé annuel de la gay Pride,e le 8 juin 207 à Tel Aviv (David Silverman/Getty Images via JTA)

Un couple homosexuel a été empêché de dîner dans un restaurant de la ville de Nazareth Illit, dans le nord d’Israël, parce que l’événement spécial était réservé aux familles et aux couples, et qu’un couple devait être composé d’un homme et d’une femme.

L’incident s’est produit vendredi, alors qu’environ 250 000 personnes venaient de défiler dans les rues de Tel Aviv à l’occasion de la Gay Pride 2019, célébrant la communauté LGBTQ.

« J’ai réservé une table au restaurant Frangelico Upper Natareth pour 20h30 pour moi et mon partenaire, a écrit Eden Asaban dans un message Facebook ce vendredi. Quand je suis arrivé, ils m’ont dit que c’était une soirée pour les couples et les familles. Quand j’ai dit que j’avais réservé à l’avance, et que j’étais ici avec mon partenaire, ils m’ont dit à nouveau que c’était seulement pour les couples, soulignant qu’un couple se composait d’une homme et d’une femme. »

Asaben a ensuite appelé le restaurant et enregistré la conversation dans laquelle un employé a affirmé qu’ils avaient pensé qu’il était une femme quand il avait fait la réservation au nom d’Eden, nom qui peut être utilisé pour les hommes comme pour les femmes.

Des gens participent au défilé annuel de la Gay Pride à Tel Aviv, le 14 juin 2019.(Flash90)

Alors que le message Facebook est devenu viral, la chaîne de restaurant a publié un message d’excuse ce samedi.

« La chaîne Frangelico, la direction de la chaîne et la franchise aime, respecte et accueille la communauté gay, pas seulement durant le weekend de la parade, mais tout au long de l’année. En ce qui concerne l’incident malheureux qui a eu lieu la nuit dernière dans notre restaurant, il s’agissait d’une erreur humaine provenant d’une incompréhension complète, pour laquelle nous assumons une entière responsabilité », pouvait-on lire dans le communiqué.

« Nous assumons toute la responsabilité – pas pour passer l’incident sous silence – sur les sentiments sincères qui existent dans un lieu où nous pensons que tous les êtres humains sont égaux et aussi importants, peu importe leur religion, race, sexe ou orientation sexuelle. »

L’Aguda, le groupe de défense de LGBT d’Israël, a réagi à l’incident sur la Treizième chaîne : « La LGBTphobie a lieu chaque jour, minute après minute, et est un rappel clair de la réalité dans laquelle nous continuons à vivre et lutter. Une discrimination criminelle a eu lieu contre la communauté hier à Nazareth Illit, alors que des milliers de personnes défilaient dans les rues de Tel Aviv. La réalité nous rappelle clairement que nous devons continuer à marcher et à lutter contre la discrimination. »

« En 2019, aucun propriétaire de commerce ne décidera qui seront nos époux et à quoi ressemblera notre famille », a déclaré l’organisation, soulignant qu’elle était en contact avec Asaben et qu’ils allaient voir avec lui pour éventuellement engager des poursuites juridiques.

En février, l’Aguda a annoncé qu’un incident homophobe a lieu en moyenne toutes les dix heures en Israël et qu’un message homophobe est détecté toutes les quatre minutes sur les réseaux sociaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...