Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Netanyahu à l’Unité alpine : Notre objectif dans le nord est simple : le retour des populations

Le Premier ministre a rappelé aux soldats les objectifs des autorités dans tout le pays, à savoir rétablir de bonnes conditions de sécurité pour permettre le retour des populations

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec des soldats de l'unité alpine de Tsahal, le 22 février 2024. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec des soldats de l'unité alpine de Tsahal, le 22 février 2024. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est allé jeudi à la rencontre de soldats de l’unité alpine de Tsahal et de la 188e brigade blindée, sur le mont Hermon, a fait savoir son cabinet par voie de communiqué. A cette occasion, il a évoqué les objectifs israéliens dans le nord, à l’endroit où les activités du Hezbollah à la frontière libanaise ont provoqué l’évacuation de dizaines de milliers de personnes.

On lui a donné un aperçu des activités opérationnelles à la frontière nord d’Israël depuis le début de la guerre contre le Hamas à Gaza avant une rencontre avec les soldats et commandants d’unité, pour parler de leur travail et de l’importance d’éliminer la menace du Hezbollah.

Félicitant les soldats pour leur « travail remarquable depuis le début de la guerre », Netanyahu a déclaré qu’Israël livrait une bataille « de Gaza et Rafah jusqu’au mont Hermon ».

« Dans le sud, nous n’avons qu’un seul objectif : la victoire totale », a-t-il affirmé.

« Nous sommes en bonne voie pour éradiquer le Hamas et libérer nos otages. Nous continuerons jusqu’à la victoire complète. »

« Dans le nord, notre objectif est simple : permettre aux habitants de revenir. Pour que cela soit possible, il faut rétablir un vrai sentiment de sécurité, et pour ce faire, il faut rétablir la sécurité, ce que nous allons faire », a-t-il poursuivi.

Il a souligné qu’Israël était prêt à tout pour rétablir de bonnes conditions de sécurité dans le nord, et que si cela ne pouvait pas se faire par la diplomatie ou la politique, alors cela se ferait par la force militaire.

« Quoi qu’il en soit, le Hezbollah doit comprendre que nous allons rétablir nos conditions de sécurité. J’espère qu’ils ont compris le message », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.