Netanyahu dévoile un nouveau mémorial pour l’Altalena
Rechercher

Netanyahu dévoile un nouveau mémorial pour l’Altalena

Lors de son discours, le Premier ministre a déclaré que la "guerre contre nos ennemis n'est pas terminée"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu assiste à l'inauguration d'un nouveau monument dédié aux victimes de l'incident de l'Altalena de 1948, au cimetière de Nahalat Itzhak à Tel Aviv, le 27 octobre 2016. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu assiste à l'inauguration d'un nouveau monument dédié aux victimes de l'incident de l'Altalena de 1948, au cimetière de Nahalat Itzhak à Tel Aviv, le 27 octobre 2016. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a adapté son discours dans le sillage de la dernière mesure anti-israélienne adoptée mercredi par l’UNESCO, affirmant que le conflit d’Israël contre ses ennemis n’est pas seulement de nature militaire, « mais également un conflit concernant notre vérité historique, nos racines, notre passé, notre droit dans notre terre natale, à propos de la Terre d’Israël et de notre capitale de Jérusalem. »

Le Premier ministre a ajouté que “ceux qui tentent d’effacer notre passé tentent également d’effacer notre avenir. Et nous continuerons donc à combattre pour la vérité tout en défendant l’Etat d’Israël”.

Netanyahu a également profité de l’occasion pour évoquer la situation sécuritaire actuelle d’Israël, disant que “quelques états arabes qui ont lutté contre nous dans le passé, et pas seulement ceux avec lesquels nous avons fait la paix, sont dorénavant à nos côtés”.

“Les hommes de l’Altalena ont serré les dents et avaient rejoint les forces armées israéliennes pour vaincre l’invasion arabe”, a déclaré Benjamin Netanyahu en dévoilant le mémorial consacré à l’incident survenu en 1948 qui avait assombri l’image de Tsahal au moment de sa création.

« Nous continuerons la route qu’ils avaient ouverte. La guerre contre nos ennemis n’est pas terminée », a expliqué le chef du gouvernement.

Le bateau, qui transportait une vaste livraison d’armements, avait été envoyé vers Israël par la milice Irgoun de Menachem Begin durant la Guerre d’Indépendance du pays, en juin 1948. Toutefois, le gouvernement émergent de David Ben Gourion, dont les désaccords avec Begin étaient considérables, avait exigé que le bateau et son contenu soient remis aux toutes nouvelles forces armées israéliennes.

Alors que le bateau atteignait la côte et s’échouait et que la situation était dans une impasse, des tirs avaient opposé l’équipage resté à bord et les soldats de l’armée sur la rive, à qui il avait été ordonné de détruire le vaisseau.

Le bateau avait pris feu en raison d’un tir de canon qui aurait obéi au commandement du jeune Yitzhak Rabin, qui devait devenir plus tard le chef des armées puis Premier ministre. Seize membres de la milice Irgun et trois soldats des forces armées avaient trouvé la mort lors de l’incident, et le chargement du bateau avait été perdu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...