Netanyahu exige « une discipline de fer » au sein de l’opposition
Rechercher

Netanyahu exige « une discipline de fer » au sein de l’opposition

Lors d'une rencontre avec les chefs de partis qui le soutiennent, Netanyahu a été présenté par le député Miki Zohar comme étant "le Premier ministre"

Benjamin Netanyahu et d'autres chefs de partis de l'opposition se rencontrent à la Knesset, le 14 juin 2021. (Autorisation/Likud)
Benjamin Netanyahu et d'autres chefs de partis de l'opposition se rencontrent à la Knesset, le 14 juin 2021. (Autorisation/Likud)

Après avoir sauté une séance photo aux côtés de son successeur au poste de Premier ministre, Naftali Bennett, Benjamin Netanyahu a autorisé les photographes à immortaliser le coup d’envoi de sa rencontre de lundi avec les chefs de partis qui le soutiennent et qui se trouvent dorénavant dans l’opposition.

Au cours de cette réunion, Benjamin Netanyahu a déclaré que le nouveau gouvernement ne durerait pas longtemps. Il a répété son message selon lequel la coalition était fondée sur « la fraude, la haine et la quête de pouvoir » et qu’elle était trop fracturée pour réussir.

Sans prononcer le nom du Premier ministre Naftali Bennett, Netanyahu a exigé « une discipline de fer » et de la cohésion au sein de l’opposition de manière à rendre la vie plus difficile pour la coalition et à « amener la rédemption sur le peuple et sur l’État d’Israël ».

Il a précisé que des rencontres similaires auraient lieu tous les lundis à 14 heures 30 avant les réunions hebdomadaires de faction.

« Si nous faisons en sorte d’atteindre cet objectif, alors nous y parviendrons mais si nous nous querellons les uns avec les autres, cela sera impossible », a-t-il indiqué, une critique implicite possible du député du Likud David Bitan qui, dans la matinée, a attribué la responsabilité de l’éviction du pouvoir de Netanyahu au chef du parti Sioniste religieux Bezalel Smotrich.

Netanyahu a été présenté par le député Miki Zohar en tant que Premier ministre. Le législateur a alors ajouté que « pour moi, vous serez toujours Premier ministre ».

Le député du Likud David Amsalem s’en est pris, pour sa part, au nouveau Premier ministre Naftali Bennett, affirmant qu’il est un « Premier ministre illégitime » parce qu’il n’a remporté que six mandats aux dernières élections.

« C’est légal mais ça pue », a-t-il dit dans une interview sur La Douzième chaîne.

Interrogé sur les raisons pour lesquelles l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu avait offert à Bennett le même poste, dans le cadre d’un accord de rotation il y a quelques semaines, M. Amsalem a déclaré qu’il n’était pas d’accord avec cette décision.

Plusieurs organes de presse ultra-orthodoxes, dont B’hadrei Hadarim, ont publié des versions éditées de la traditionnelle photo du nouveau gouvernement, où les corps des neuf femmes ministres ont été effacés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...