Netanyahu : Israël ne veut pas d’escalade avec le Hamas
Rechercher

Netanyahu : Israël ne veut pas d’escalade avec le Hamas

La fourniture du courant dans la bande de Gaza "est un sujet de polémique inter-palestinien, le Hamas exigeant que l'Autorité palestinienne paye pour l'électricité, ce que refuse cette dernière", a déclaré le Premier ministre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du gouvernement à Jérusalem, le 7 mai 2017. (Crédit : Oded Balilty/Pool/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du gouvernement à Jérusalem, le 7 mai 2017. (Crédit : Oded Balilty/Pool/AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a assuré mardi qu’il ne voulait pas « d’escalade » militaire avec le Hamas malgré la décision de son gouvernement de réduire la fourniture d’électricité à la bande de Gaza contrôlée par le mouvement terroriste palestinien.

Cette mesure suscite l’inquiétude sur un possible affrontement entre Israël et le Hamas, qui a mis en garde lundi contre le danger d’une « explosion », alors que deux millions de Palestiniens vivent reclus dans la bande de Gaza sous blocus et font déjà face à une sévère pénurie de courant.

« Israël n’a aucun intérêt à une escalade et tous ceux qui pensent le contraire font erreur », a affirmé Benjamin Netanyahu, dont le propos ont été diffusés par la radio publique.

La fourniture du courant dans la bande de Gaza « est un sujet de polémique inter-palestinien, le Hamas exigeant que l’Autorité palestinienne paye pour l’électricité, ce que refuse cette dernière », a ajouté le Premier ministre.

L’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas a décidé de « réduire de façon significative » les paiements qu’elle effectue à Israël pour la livraison d’électricité à Gaza, a affirmé lundi le ministre israélien de la Sécurité intérieure Gilad Erdan. « Il serait illogique qu’Israël paye une partie de la facture » pour Gaza, a-t-il ajouté.

Le gouvernement israélien a décidé dimanche de réduire – de trois quarts d’heure, une heure ou 35 % selon les sources – l’approvisionnement quotidien en courant de la bande de Gaza, selon les médias israéliens.

Une fois la décision appliquée, les Gazaouis n’auront plus que deux heures de courant par tranche de 24 heures, a indiqué à l’AFP un responsable de la compagnie d’électricité de Gaza.

Le Hamas a dénoncé la responsabilité de l’Autorité palestinienne, rivale du Hamas. Selon le mouvement terroriste, c’est à la demande de cette dernière que le gouvernement israélien va diminuer ses livraisons d’électricité à la bande de Gaza.

Le Hamas a évincé l’Autorité palestinienne de Gaza en 2007. L’Autorité, censée préfigurer un futur Etat palestinien et reconnue par la communauté internationale, n’exerce plus ses prérogatives qu’en Cisjordanie.

Toutes les tentatives de réconciliation ont échoué. Mais l’Autorité continue à payer le courant fourni par Israël aux Gazaouis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...