Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Netanyahu : Malgré l’avis des alliés, Israël prendra « ses propres décisions »

Le Premier ministre a dit apprécier les conseils des ministres des Affaires étrangères allemande et britannique, en visite à Jérusalem mais qu'ils ne seront pas nécessairement suivis

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, second à droite, lors d'une réunion du cabinet à Jérusalem, le 17 avril 2024. (Crédit :  Maayan Toaf / GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, second à droite, lors d'une réunion du cabinet à Jérusalem, le 17 avril 2024. (Crédit : Maayan Toaf / GPO)

Suite à des rencontres avec les ministres des Affaires étrangères britannique et allemand, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a juré, lors d’une réunion du cabinet qui a eu lieu mercredi, qu’Israël prendrait ses propres décisions et ferait tout ce qui est nécessaire pour se protéger, même si cela doit aller à l’encontre des avis donnés par les alliés du pays.

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron et la cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock sont tous les deux arrivés mercredi en Israël après l’attaque sans précédent qui a été commise par l’Iran contre l’État juif, dans la nuit de samedi à dimanche. La république islamique a lancé environ 500 drones d’attaque et autres missiles en direction du pays.

L’Allemagne et le Royaume-Uni ont demandé à Israël de faire preuve de retenue au lendemain de cette agression, avertissant que de nouvelles hostilités directes contre le régime des Mollahs pouvaient faire plonger tout le Moyen-Orient dans une guerre ouverte. Israël a toutefois juré de répondre militairement à l’Iran, estimant que l’attaque qui a été perpétrée exigeait des conséquences.

Semblant respectueusement rejeter les conseils donnés par Baerbock et de Cameron, Netanyahu a dit au cabinet que si les deux avaient « fait de nombreuses suggestions et donné de nombreux avis » – et qu’Israël appréciait ces initiatives – le pays prendrait toutefois « ses propres décisions et l’État d’Israël fera tout ce qui est nécessaire pour assurer sa défense ».

Reconnaissant le droit d’Israël à prendre ses propres décisions, Cameron a dit devant les journalistes alors qu’il se trouvait encore sur le sol israélien, mercredi, que s’il était « clair » qu’il y aurait des représailles contre l’Iran, ces dernières devaient être menées « de manière intelligente et audacieuse, en minimisant autant que possible le risque d’une escalade dans le conflit ».

La ministre des Affaires étrangères allemande, Baerbock, a fait part de façon plus appuyée à son opposition à une riposte israélienne tout en soulignant que quoi qu’il arrive, son pays resterait pleinement solidaire de l’État juif.

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, à gauche, rencontre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 17 avril 2024. (Crédit : Maayan Toaf / GPO)

« L’Iran et ses proxies, comme le Hezbollah ou les Houthis, ne doivent pas être autorisés à jeter de l’huile sur le feu », a-t-elle indiqué, ajoutant qu’il y aurait des conséquences à l’agression iranienne alors que l’Union européenne œuvre actuellement à imposer des sanctions supplémentaires à Téhéran.

Le Bureau de Netanyahu avait antérieurement fait savoir que pendant ses entretiens avec les chefs de la diplomatie britannique et allemand, le Premier ministre « a répété qu’Israël conservera son droit à l’auto-défense ».

Les deux ministres ont aussi rencontré, dans la journée, le président Isaac Herzog et le ministre des Affaires étrangères Israel Katz. Ces échanges se sont focalisés sur les représailles potentielles d’Israël.

Baerbock et Cameron devaient tous les deux se rendre à une rencontre des ministres des Affaires étrangères du G7, mercredi après-midi. Ils discuteront notamment, avec leurs homologues, de la possibilité d’imposer de nouvelles sanctions à la république islamique.

Appelant encore une fois Israël à faire preuve de retenue, Baerbock a indiqué que « tout le monde doit dorénavant agir avec prudence et de manière responsable ».

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron rencontre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 17 avril 2024. (Crédit : GPO)

« Je ne parle pas de reddition. Je parle d’une retenue prudente, ce qui n’est rien de moins que de la force », a dit la ministre allemande. « Parce qu’Israël a d’ores et déjà montré sa force dans sa victoire défensive, ce week-end ».

Personne ne tirerait un avantage d’une riposte contre l’Iran, a-t-elle estimé. « Ni la sécurité d’Israël, ni les nombreuses dizaines d’otages qui se trouvent encore entre les mains du Hamas, ni la population en souffrance de Gaza, ni les nombreuses personnes qui, en Iran, souffrent elles-mêmes entre les mains du régime, ni les pays de la région qui veulent tout simplement vivre en paix ».

Cameron, lui aussi, a exhorté Israël à conserver son attention sur Gaza où la guerre contre l’organisation terroriste du Hamas est entrée dans son septième mois.

« La nécessité réelle est de se concentrer à nouveau sur le Hamas, de rapatrier les otages, de permettre de faire entrer les aides, de revenir à la mise en place d’une pause dans la guerre à Gaza », a-t-il déclaré aux journalistes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.