Rechercher

Netanyahu promet de « neutraliser » l’accord maritime conclu avec le Liban

Avant qu'il ne soit signé, le chef du Likud avait affirmé que l'accord était "illégal" et qu'il ne se sentirait pas tenu de le respecter

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le leader du Likud, Benjamin Netanyahu, lors d'un événement de campagne à Or Yehuda, le 30 octobre 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Le leader du Likud, Benjamin Netanyahu, lors d'un événement de campagne à Or Yehuda, le 30 octobre 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Moins de vingt-quatre heures avant l’ouverture des bureaux de vote, le chef du Likud et ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis au micro de la radio militaire de « neutraliser » l’accord sur les frontières maritimes qui a été conclu avec le Liban s’il devait revenir au pouvoir.

« Je ferai comme j’ai fait avec les Accord d’Oslo », a-t-il dit, affirmant que ces accords conclus avec les Palestiniens « n’ont pas été annulés, ils ont été neutralisés ».

Affichant son opposition féroce à l’accord avant qu’il ne soit signé par le Premier ministre Yair Lapid et par le président libanais Michel Aoun dans la journée de jeudi, Netanyahu avait affirmé que l’accord était « illégal » et qu’il ne se sentirait pas tenu de le respecter. Il n’est pas entré dans le détail de ses intentions spécifiques concernant l’accord dans sa déclaration faite à la radio militaire.

Au moment des négociations, l’envoyé américain en Israël, Thomas Nides, avait précisé que Netanyahu était d’accord avec les clauses de l’accord.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...