Rechercher

Netanyahu semble devoir limoger Deri d’ici dimanche sous peine d’outrage à la Cour

Netanyahu dispose d'un "délai raisonnable" pour renvoyer Deri, mais les experts estiment que la présence de Deri à la réunion du cabinet de dimanche serait problématique

Le chef du Shas Aryeh Deri vu lors d'une réunion au centre médical Sheba à Ramat Gan, le 18 janvier 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le chef du Shas Aryeh Deri vu lors d'une réunion au centre médical Sheba à Ramat Gan, le 18 janvier 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu devra probablement démettre le ministre de l’Intérieur et le ministre de la Santé, Aryeh Deri, de ses fonctions ministérielles d’ici dimanche matin afin de se conformer à la décision de la Haute Cour de justice. Si sa nomination n’est pas annulée d’ici là, ce sera considéré comme un outrage à la Cour.

L’ONG Mouvement pour un gouvernement de qualité, l’une des organisations qui ont adressé une requête à la Haute Cour contre sa nomination, a écrit directement à Netanyahu jeudi, insistant pour qu’il renvoie Deri « immédiatement » afin de « respecter l’État de droit et la séparation des pouvoirs ».

L’organisation a demandé à la Procureure générale de prendre toutes les mesures possibles pour s’assurer que Netanyahu renvoie Deri aussi rapidement que possible. Un porte-parole de l’ONG a également déclaré que le groupe « insisterait pour que cela se produise », mais n’a pas précisé quand d’autres actions judiciaires pourraient être entreprises.

Bien que le Premier ministre dispose de ce qui est défini comme un « délai raisonnable » pour se conformer à l’ordonnance du tribunal de licencier Deri, il est peu probable que cette période s’étende bien au-delà de deux ou trois jours après la date à laquelle le tribunal a rendu sa décision.

Permettre à Deri de participer à la réunion du cabinet de dimanche matin en tant que ministre de l’Intérieur et de la Santé serait presque certainement considéré comme un outrage à la Cour, ont déclaré des experts juridiques au Times of Israel, bien que le dépôt – et la réception – d’une réelle accusation d’outrage prendrait également du temps.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.