Netanyahu, seul candidat aux primaires, reste chef du Likud
Rechercher

Netanyahu, seul candidat aux primaires, reste chef du Likud

Outre ses fonctions de Premier ministre, il cumule les portefeuilles des Affaires étrangères, de l'Economie, des Communications et de la Coopération régionale

Benjamin Netanyahu à une réunion du Likud - 18 mai 2015 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Benjamin Netanyahu à une réunion du Likud - 18 mai 2015 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu reste à la tête du Likud, le grand parti de la droite en Israël, ce qui lui permettra d’être candidat à sa succession au poste de chef de gouvernement aux législatives de 2019, a annoncé dimanche la radio publique.

Le dépôt des candidatures pour la désignation du chef du Likud s’est achevé dimanche à 12H00 locales (10H00 GMT) sans qu’un adversaire ne se présente face à Benjamin Netanyahu pour les primaires du 23 février.

Faute d’adversaire, M. Netanyahu est donc élu d’office. Et en tant que chef de parti, c’est son nom qui sera proposé pour former un gouvernement, s’il parvient à former une coalition parlementaire majoritaire autour du Likud aux prochaines législatives.

M. Netanyahu depuis les élections de l’an dernier exerce son quatrième mandat, dont trois consécutifs, de Premier ministre et de dirigeant du Likud.

Selon tous les sondages, il devance très nettement tous ses rivaux potentiels de l’opposition ainsi qu’au sein du Likud.

Netanyahu, outre ses fonctions de Premier ministre, cumule les portefeuilles des Affaires étrangères, de l’Economie, des Communications et de la Coopération régionale.

L’Union sioniste a critiqué Netanyahu pour concourir sans opposant aux primaires pour la direction du Likud.

« Netanyahu veut faire en Israël ce qu’il est en train de faire au Likud – n’avoir personne contre qui concourir. Il peut oublier ça », a déclaré le parti dans un communiqué.

La blogueuse politique Tal Schneider a décrit le communiqué comme « pathétique » sur Twitter et a déclaré que le parti ne devrait pas commenter des affaires internes au Likud, poussant la député de l’Union sioniste Shelly Yachimovich à approuver cette remarque.

« Quand vous avez raison, vous avez raison, a déclaré Yachimovich sur Twitter. Je me sens embarassée. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...