Rechercher

Netanyahu va en Bulgarie pour changer la « position hostile et hypocrite » de l’UE

Le Premier ministre n'a pas précisé quelles sont les politiques européennes qui lui posent problème ; il rencontrera ses homologues bulgare, grec, roumain et serbe

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sara à l'aéroport Ben Gurion le 22 août 2018. (Capture d'écran : Twitter)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sara à l'aéroport Ben Gurion le 22 août 2018. (Capture d'écran : Twitter)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est envolé jeudi en direction de la Bulgarie pour y rencontrer des chefs d’Etats Balkans. Ces entretiens, dit-il, seront consacrés au renforcement des liens diplomatiques et à l’encouragement d’un changement de la « position hostile et hypocrite » de l’Union européenne à l’égard d’Israël.

« C’est un processus qui prendra du temps, mais je crois que l’on peut se fixer un objectif et s’y tenir, et je pense que nous y parviendrons, avec le temps », a déclaré Netanyahu avant d’embarquer à destination de la ville de Varna, sur la mer Noire.

« C’est quelque chose d’important pour l’Etat d’Israël, dont le statut monte en puissance dans le monde », a-t-il dit.

Netanyahu n’a pas précisé quelles sont les politiques européennes qui lui posent problème, mais il a déjà été opposé au bloc des 28 sur les questions du processus de paix israélo-palestinien et l’accord sur le nucléaire iranien.

En Bulgarie, Netanyahu rencontrera ses homologues bulgare, grec, roumain et serbe. La Serbie n’est pas membre de l’UE.

La mission de l’Union européenne en Israël a ensuite souligné la force des liens diplomatiques et économiques entre ses Etats membres et l’Etat juif juste après que le Premier ministre Netanyahu a accusé l’UE d’adopter une « position hypocrite et hostile » envers Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...