Obama veut plus d’efforts pour tarir le flot des djihadistes vers la Syrie
Rechercher

Obama veut plus d’efforts pour tarir le flot des djihadistes vers la Syrie

Le président américain a également déploré que les forces irakiennes ne soient pas assez aptes au combat

Le président américain Barack Obama dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le jeudi 30 avril 2015 à Washington  (Photo AFP / MICHAEL THOMAS B.)
Le président américain Barack Obama dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le jeudi 30 avril 2015 à Washington (Photo AFP / MICHAEL THOMAS B.)

Le président américain Barack Obama a plaidé lundi pour plus d’efforts internationaux visant à ralentir le flot de djihadistes qui passent en Syrie pour combattre, en transitant particulièrement par la Turquie.

« On ne peut pas tout empêcher, mais on peut empêcher beaucoup si on a une meilleure coopération, une meilleure coordination, de meilleurs services de renseignement, si nous surveillons de manière plus efficace ce qui se passe à la frontière entre la Turquie et la Syrie », a déclaré M. Obama après un entretien bilatéral avec le Premier ministre irakien Haider Al-Abadi, en marge d’un sommet du G7 en Bavière (sud de l’Allemagne).

Les Etats-Unis sont à la tête d’une coalition internationale de 60 pays qui lutte contre l’organisation Etat islamique (EI). L’organisation djihadiste contrôle de larges parts du territoire de la Syrie et le gros de l’Ouest de l’Irak. Elle est soutenue par des combattants venus de l’étranger, notamment d’Europe.

Tarir le flot de leur arrivée pourrait « isoler et épuiser » l’EI, a estimé M. Obama.

Les frappes de la coalition ont beau éclaircir les rangs des djihadistes, « s’ils sont gonflés à nouveau (par les arrivées de nouveaux combattants), cela ne résoud pas le problème à long terme », a-t-il ajouté.

« Nous voulons que plus de soldats irakiens soient entraînés, frais, bien équipés, concentrés, et le Premier ministre Al-Abadi veut la même chose », a-t-il déclaré.

Bagdad doit prendre des engagements « sur le processus de recrutement, sur l’entraînement » des forces armées, a-t-il plaidé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...