Odeh reconduit à l’unanimité à la tête de Hadash
Rechercher

Odeh reconduit à l’unanimité à la tête de Hadash

La députée Aida Touma-Suleiman sera deuxième sur la liste tandis qu'Ofer Kassif, seul candidat juif de la faction pour la Knesset, sera troisième

Ayman Odeh, le chef du parti Hadash, assiste à une session de la Knesset à Jérusalem, le 1er janvier 2019. (Yonatan Sindel/Flash90/via JTA)
Ayman Odeh, le chef du parti Hadash, assiste à une session de la Knesset à Jérusalem, le 1er janvier 2019. (Yonatan Sindel/Flash90/via JTA)

Le membre de la Knesset Ayman Odeh, président du parti Hadash, a été réélu à l’unanimité à la tête de la faction arabo-juive au cours de son assemblée organisée vendredi à Shfaram, en amont des élections du mois d’avril.

La nomination d’Odeh à la présidence du parti a été approuvée après que les deux autres candidats en lice, Jafar Farah et Shukri Awadah, ont quitté la course, a rapporté Haaretz.

« Face aux incitations, face à la loi sur l’Etat-nation, face au racisme, face au désespoir, Hadash et la Liste arabe unie défendront les valeurs de paix, d’égalité, de démocratie et de justice », a commenté Odeh à l’issue du vote.

« Nous tenterons de toutes nos forces de remplacer le gouvernement de droite. Nous ne pouvons le faire seuls mais il est impossible de le faire sans nous – une gauche sans population arabe n’est pas une gauche. Seul un large camp démocratique est une alternative réelle au régime d’extrême droite et fasciste ».

Aida Touma-Suleiman, de la Liste arabe unie (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

La législatrice Aida Touma-Suleiman a été élue à la deuxième place de la liste du parti Hadash et Ofer Kassif à la troisième.

Kassif est actuellement le seul juif sur la liste de cette formation majoritairement arabe après que Dov Khenin a annoncé le mois dernier son retrait de la politique.

Les responsables de Hadash et des deux autres factions arabo-israéliennes actuellement réunies sous la bannière de la Liste arabe unie – Balad et Raam – délibèrent encore pour savoir s’ils vont continuer à travailler ensemble après que le parti Taal, dirigé par le député Ahmad Tibi, a annoncé qu’il se présenterait séparément lors du scrutin.

La Liste arabe unie occupe actuellement 13 sièges à la Knesset, qui en compte 120 en tout.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...