Le seul député juif de la Liste arabe unie se retire de la Knesset
Rechercher

Le seul député juif de la Liste arabe unie se retire de la Knesset

Le militant communiste et avocat progressiste Dov Khenin dit qu'il "se joindra à la base et tentera de changer la direction du pays depuis le bas vers le haut"

Dov Khenin, le 2 mars 2015 (Crédit : Danielle Shitrit/Flash90)
Dov Khenin, le 2 mars 2015 (Crédit : Danielle Shitrit/Flash90)

Dov Khenin, l’un des députés israéliens les plus prolifiques et les plus progressistes, a annoncé son départ de la Knesset avant les élections du 9 avril.

Membre de la liste Hadash autrefois communiste, Khenin était le seul député juif inscrit sur la Liste arabe unie.

« Je n’abandonne pas la vie politique », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à la Knesset, mardi matin, annonçant sa décision. « Mais je veux aider à apporter le changement. Le navire navigue à la vitesse maximale dans la mauvaise direction, et la direction ne peut pas être changée de la proue, depuis la Knesset. »

Il a ajouté : « Je veux rejoindre la base et essayer de changer la direction [du pays] du bas vers le haut. »

Il s’est engagé à travailler pour aider Hadash et la Liste arabe unie lors des prochaines élections, et à « soutenir tout mouvement de coopération » entre les factions de gauche « contre la droite ».

Khenin, 60 ans, est un militant politique, avocat et professeur de science politique.

Né de parents militants communistes – son père David était l’un des premiers dirigeants du Parti communiste israélien – Khenin a refusé d’être envoyé en Cisjordanie durant son service militaire à la fin des années 1970.

Il est président d’une organisation qui chapeaute des groupes écologistes israéliens depuis 2002.

Une fois entré à la Knesset en tant que député Hadash en 2006, il est devenu l’un des auteurs les plus prolifiques de la législation pour les quatre Knessets suivantes. Ses efforts se sont concentrés sur les questions sociales et relatives au bien-être, de l’extension de la protection des jeunes délinquants à l’allongement du congé de maternité payé à 14 semaines, et sur les causes environnementales.

Il s’est présenté sans succès à la mairie de Tel Aviv en 2008 à la tête du mouvement « Ir Lekoulanou », [« Ville pour nous tous »], qui visait à réformer la municipalité. Il a perdu contre le maire sortant Ron Huldai 51 % contre 34 %, mais la faction de son mouvement au conseil municipal, à cinq sièges, était égale à celle de Tel Aviv Ahat, « Un seul Tel Aviv », de Huldai.

Labor Party head Shelly Yachimovich speaks during a conference of the Jewish people policy Institute in Jerusalem on October 31 (photo credit: Oren Nahshon/Flash90)
Shelly Yachimovich, le 31 octobre 2012 (Crédit : Oren Nahshon/Flash90)

La députée socialiste la plus connue du Parti travailliste, l’ancienne chef du parti, Shelly Yachimovich, a salué Khenin mardi et a qualifié son départ « de grande perte pour la Knesset et le public ».

Elle a décrit Khenin comme « un législateur doué et de haut niveau, un homme idéologique qui voyait dans la politique – ce qui ne va pas de soi de nos jours – un endroit où réaliser sa vision du monde, avec laquelle je suis en partie d’accord ».

Les observateurs s’attendent à ce que Khenin soit remplacé sur la liste de Hadash à la Knesset, qui fait partie de la Liste arabe unie, par un autre juif. Une seule fois, après les élections de 2003, la faction de Hadash n’a pas réussi à faire intégrer un membre juif dans son groupe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...