Ordonnance de restriction pour l’activiste Likud qui a harcelé l’épouse d’Elkin
Rechercher

Ordonnance de restriction pour l’activiste Likud qui a harcelé l’épouse d’Elkin

Rami Ben-Yehuda a l'interdiction d'approcher ou de contacter la famille du député de Tikva Hadasha après s'en être pris à Maria Elkin et à ses enfants

Un partisan pro-Netanyahu qui s'en est pris verbalement à Maria Elkin, épouse du député de Tikva Hadasha Zeev Elkin, aux abords de leur habitation à Jérusalem, le 19 avril 2021. (Capture d'écran : Twitter)
Un partisan pro-Netanyahu qui s'en est pris verbalement à Maria Elkin, épouse du député de Tikva Hadasha Zeev Elkin, aux abords de leur habitation à Jérusalem, le 19 avril 2021. (Capture d'écran : Twitter)

La cour de district de Jérusalem a émis mercredi une ordonnance temporaire de restriction à l’encontre d’un partisan du Premier ministre Benjamin Netanyahu qui a verbalement harcelé l’épouse et les enfants de Zeev Elkin, un député de droite qui avait quitté le parti du Likud au pouvoir pour rejoindre une formation rivale.

Des vidéos qui ont été postées sur Twitter, lundi, montrent un groupe d’activistes du Likud hurler et insulter l’épouse d’Elkin, Maria, alors qu’elle se tient devant chez elle.

« Tu es folle, tu es une menteuse, tu es une traîtresse », crie un partisan de Netanyahu qui a été ultérieurement identifié sous le nom de Rami Ben-Yehuda.

« Ton mari a trahi Israël. Tu as trahi Israël », continue l’homme, qui ajoute ensuite que « tu fréquentes des Arabes » et que « tu collabores avec Al Jazeera, » faisant référence à la chaîne internationale d’information. Il l’a aussi qualifiée de « traîtresse russe ».

Elkin, ancien ministre de cabinet du Likud qui était considéré comme un proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, avait quitté le parti pour rejoindre Tikva Hadasha, la faction fondée par Gideon Saar, avant le scrutin du mois de mars 2021, critiquant le Premier ministre pour sa conduite et l’accusant de placer ses intérêts personnels avant ceux du pays. Tikva Hadasha refuse maintenant de rejoindre un gouvernement qui serait placé sous l’autorité de Netanyahu, privant ce dernier d’une majorité parlementaire.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) s’entretient avec le ministre de l’époque, Zeev Elkin, lors d’une réunion spéciale du cabinet pour la Journée de Jérusalem à la source Ein Lavan à Jérusalem, le 2 juin 2016. (Marc Israel Sellem/Pool)

Les juges ont interdit à Ben-Yehuda de s’approcher à moins de 500 mètres du domicile de la famille Elkin, situé à Jérusalem, de harceler Maria Elkin ou les autres membres de la famille et d’entrer en contact avec eux.

Cette décision est temporaire et les détails du dossier seront discutés lors d’une audience qui aura lieu jeudi.

Ben-Yehuda a présenté ses excuses, mercredi, pour les propos racistes tenus en lien avec l’origine ethnique d’Elkin. Il n’a pas demandé pardon pour les actes de harcèlement, ni pour avoir qualifié Maria Elkin de « traîtresse ».

« Je ne veux pas m’excuser pour avoir utilisé le mot ‘traîtresse’ mais je regrette d’avoir utilisé le mot ‘russe’, a-t-il déclaré au micro de Radio 103FM. « Il y a des Russes au Likud et j’ai du respect pour eux. Les médias exagèrent. J’ai dit ‘traîtresse’ et je le maintiens. Cette femme est intervenue au niveau politique. Nous sommes venus manifester en tant que membres du Likud, et elle est sortie avant de nous insulter ».

« Je suis venu manifester contre Elkin devant son habitation », a-t-il poursuivi. « Et je manifesterai contre tous les membres de la Knesset qui trahissent les valeurs de l’État d’Israël. C’est mon choix ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...