Orly Levy-Abekasis officiellement remerciée du parti Yisrael Beytenu
Rechercher

Orly Levy-Abekasis officiellement remerciée du parti Yisrael Beytenu

La députée qui a quitté son parti pour rejoindre la coalition devra rejoindre un nouveau parti si elle veut être réelue

La députée Orly Levy-Abekasis à la Knesset le 15 mars  2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
La députée Orly Levy-Abekasis à la Knesset le 15 mars 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

De nouveaux évènements semblent indiquer que la sphère politique se prépare à d’éventuelles élections. La députée Orly Levy-Abekasis a été officiellement remerciée du parti Yisrael Beytenu mardi, après que le parti a demandé à la Knesset de la déclarer députée indépendante.

Le président du parti Yisrael Beytenu Robert Ilatov a demandé à la Commission parlementaire de renvoyer la députée du parti, disant « qu’il est clair que la députée a quitté le parti Yisrael Beitenu, c’est un fait avéré, qui a été annoncé [par elle] à chaque occasion et qui se confirme chaque jour à la Knesset ».

Il a écrit qu’elle n’a « pas jugé utile de prendre les mesures nécessaires elle-même ». Il a également invité la députée à « démissionner de la Knesset et à rendre son mandat au parti qui l’a fait élire ».

Sur Facebook, Levy-Abekasis a critiqué cette démarche, disant qu’il y a « d’autres moyens de se séparer, mais que le parti a choisi la façon la plus laide, destinée à empêcher les députés qui quittent leurs partis pour rejoindre le gouvernement de bénéficier d’avantages ou de monter en grade, bien qu’ici, ce soit l’inverse : j’ai refusé de rejoindre le gouvernement quand j’ai réalisé que le public que je représentais ne bénéficierait pas de cette mesure ».

Certaines rumeurs indiquent que Levy-Abekasis et Moshe Yaalon pourraient s’allier. Il a également annoncé son intention de se présenter aux prochaines élections contre Benjamin Netanyahu. Cependant, si Yaalon finit par rallier son parti à une liste existante, Levy-Abekasis ne pourra pas se présenter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...