Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Les partis ultra-orthodoxes promettent de tirer les leçons de l’enquête sur le drame de Meron

Un ministre de Shas dénonce la réaction du Likud qui affirme que la commission agit sur la base de considérations politiques, et demande une rétractation ; Barkat, Likud : Netanyahu doit assumer ses responsabilités

Le ministre du logement, le leader de Yahadout HaTorah, Yitzhak Goldknopf à Tel Aviv le 4 février 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Le ministre du logement, le leader de Yahadout HaTorah, Yitzhak Goldknopf à Tel Aviv le 4 février 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Quelques heures après la publication des conclusions de la commission d’enquête de l’État sur la catastrophe de Meron en 2021, au cours de laquelle 45 personnes ont été tuées dans un mouvement de foule lors d’une fête religieuse, les partis ultra-orthodoxes ont pris acte des conclusions et ont déclaré qu’ils en tireraient les leçons nécessaires pour éviter qu’une tragédie similaire ne se reproduise.

Les membres des coalitions Yahadout HaTorah et Shas ont publié mercredi des déclarations presque identiques sur l’enquête.

Notre tâche consiste à tirer les leçons et à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour rectifier la situation et faire en sorte qu’un tel désastre ne se reproduise plus », a déclaré le leader de Yahadout HaTorah et ministre du logement Yitzhak Goldknopf.

Faisant écho à Goldknopf, le parti Shas a déclaré qu’il était de son « devoir d’étudier les conclusions et de tirer les leçons afin qu’un incident aussi grave ne se reproduise pas. »

Les réponses de Yahadout HaTorah et de Shas sont intervenues alors que les critiques se multiplient – y compris au sein de la coalition gouvernementale – contre le Likud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a promptement rejeté les conclusions de l’enquête en les qualifiant « d’arme politique » utilisée contre Netanyahu par ses opposants.

Le ministre de l’Intérieur, Moshe Arbel, du Shas, a exigé que le Likud revienne sur son « communiqué honteux », dans lequel il a discrédité l’enquête.

Le ministre de l’Intérieur et de la Santé Moshe Arbel arrivant à une réunion du cabinet, au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 10 septembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

« J’appelle le porte-parole du Likud à retirer sa réaction honteuse à la commission d’enquête sur la catastrophe de Meron et à ses conclusions », a indiqué Arbel. « Il nous appartient à tous de respecter les morts et leurs familles et de garantir que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour appliquer intégralement les conclusions de la commission afin de sauver des vies humaines ».

Des critiques ont également été formulées à l’encontre du ministre de l’Économie, Nir Barkat, qui est considéré comme un futur rival potentiel de Netanyahu pour la direction du Likud.

« Un dirigeant responsable doit être capable d’assumer ses responsabilités afin d’en tirer les leçons et d’éviter tout échec à l’avenir », a affirmé Barkat. « C’est une grave erreur de tourner la commission d’enquête sur le désastre de Meron en une question politique. »

Le député du Likud Eli Dallal a également semblé critiquer son propre parti, écrivant sur X que « si on n’a rien d’intéressant, de pertinent ou de digne d’un dirigeant à dire, il vaut mieux ne rien dire ! »

Le député de HaTzionout HaDatit a ajouté sa voix au nombre croissant de condamnations du gouvernement.

« Ayant moi-même été à [Meron] pendant des dizaines d’années, je dois malheureusement avouer que la surpopulation était pour moi caractéristique de la cérémonie de Lag BaOmer au Mont Meron », a écrit le député ultranationaliste sur X, décrivant « le chaos, la précipitation et le désordre dans des escaliers étroits et glissants » comme la norme sur le site des tombes au sommet d’une colline.

« La tentative de présenter les conclusions de l’enquête comme politiques est triste, consternante et irrespectueuse pour les dizaines de victimes », a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Économie, Nir Barkat, assiste à une réunion de la commission des Affaires économiques à la Knesset, à Jérusalem, le 3 janvier 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La commission a désigné Netanyahu parmi les officiels personnellement responsables de la catastrophe de Meron en 2021, au cours de laquelle 45 hommes et garçons ont été piétinés à mort lors d’un pèlerinage sur la tombe d’un rabbin vénéré du IIe siècle.

Au moment de la tragédie, les dispositions relatives à la pandémie de COVID limitaient les rassemblements en plein air à seulement 100 personnes. L’événement de Lag BaOmer au Mont Meron a donc dû faire l’objet d’une réglementation spéciale, approuvée par le gouvernement, pour permettre une plus grande participation.

De nombreux articles de presse ont indiqué que Netanyahu, Premier ministre à l’époque, avait été soumis à des pressions de la part de ses alliés politiques ultra-orthodoxes pour qu’il approuve l’événement sans limiter le nombre de participants, malgré les craintes maintes fois formulées par la police concernant la sécurité des foules. Il avait rencontré des législateurs ultra-orthodoxes avant l’événement et avait accepté de lever toutes les restrictions sur le site en échange du soutien des partis haredim à certaines lois.

Le mont Meron, où se trouve la tombe du rabbin Shimon Bar Yochai, sage du IIe siècle, est traditionnellement visité par des milliers de fidèles ultra-orthodoxes à l’occasion de l’anniversaire de sa mort, pendant la fête de Lag BaOmer, quelques semaines après Pessah.

Quarante-cinq hommes et garçons ont été tués le 30 avril 2021, après que 100 000 fidèles, pour la plupart des membres de la communauté ultra-orthodoxe, se sont entassés dans le lieu saint malgré les multiples mises en garde quant au manque de sécurité du complexe.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.