Rechercher

Pas de progrès du BDS sur les campus américains l’an dernier malgré la guerre à Gaza

Des résolutions ont été proposées sur 17 campus durant l'année scolaire 2020-2021, dont 11 ont été adoptées ; en 2015-2016, 23 résolutions avaient été proposées et 14 adoptées

Illustration : Des étudiants anti-israéliens de l'Université Columbia ont érigé un " mur d'apartheid " factice devant les marches emblématiques de la Low Library pendant la semaine contre l'apartheid israélien, le 3 mars 2016. (Uriel Heilman/JTA/File)
Illustration : Des étudiants anti-israéliens de l'Université Columbia ont érigé un " mur d'apartheid " factice devant les marches emblématiques de la Low Library pendant la semaine contre l'apartheid israélien, le 3 mars 2016. (Uriel Heilman/JTA/File)

JTA – Les associations étudiantes ont envisagé des résolutions visant à adopter des mesures de boycott, désinvestissement et sanction (BDS) d’Israël sur 17 campus universitaires aux États-Unis au cours de l’année scolaire 2020-2021, selon un nouveau rapport de l’Anti-Defamation League (ADL).

Le groupe de surveillance, qui a publié les données mercredi dans le cadre de son rapport annuel, a qualifié les résolutions BDS de « pierre angulaire de l’activité anti-Israël sur les campus au cours de l’année dernière. »

L’année scolaire écoulée a été marquée par le conflit entre Israël et le Hamas à Gaza au mois de mai, qui a donné lieu à des critiques généralisées à l’encontre d’Israël sur les campus universitaires et au-delà. Malgré cela, le nombre d’associations étudiantes ayant adopté des résolutions BDS n’était pas beaucoup plus élevé que dans le passé récent.

Parmi les projets de résolution soutenant le boycott d’Israël, 11 ont été adoptés, selon le rapport publié mercredi.

C’est moins qu’au cours de l’année scolaire 2015-2016, selon le rapport de l’ADL sur cette année, où 23 résolutions BDS ont été documentées, et 14 d’entre elles adoptées. L’année suivante, les associations étudiantes ont examiné 14 résolutions BDS, dont six ont été adoptées ; l’année d’après, cinq des 12 résolutions ont été adoptées. (Au cours de l’année scolaire 2019-2020, seules quatre résolutions BDS ont été présentées aux gouvernements étudiants ; le nombre inférieur s’explique probablement par les fermetures brutales des écoles en raison de la pandémie).

Selon le département américain de l’Éducation, il existe près de 4 000 « établissements post-secondaires délivrant des diplômes » aux États-Unis, ce qui signifie que des résolutions BDS ont été introduites dans 0,425 % des campus universitaires et adoptées dans 0,275 % des campus l’année dernière.

Des partisans du BDS manifestent à New York, en octobre 2015. (Page Facebook de BDS)

Aucune n’a été mise en œuvre, a noté l’ADL, qui a également noté que dans certains cas, les présidents d’université ont rejeté les résolutions des gouvernements étudiants.

La position de l’ADL est que toute critique d’Israël n’est pas antisémite, mais que le mouvement BDS l’est. Son rapport conclut que l’activité anti-Israël sur les campus l’année dernière a continué à « passer de la critique légitime des politiques du gouvernement israélien à des expressions d’antisémitisme de la part de certains militants. »

Les leaders étudiants d’au moins deux universités, note le rapport, ont fait face à des « appels d’exclusion en raison de leurs expressions de soutien à Israël et au sionisme » et l’un d’entre eux a démissionné à cause de cela.

« Comme nous l’avons constaté avec acuité lors du conflit du mois de mai avec le Hamas, les attaques rhétoriques du mouvement anti-israélien contre le sionisme et les sionistes peuvent réellement blesser et offenser de nombreux étudiants juifs, leur laissant un sentiment d’ostracisme et d’aliénation », a déclaré le PDG de l’ADL, Jonathan Greenblatt, dans une déclaration accompagnant le rapport.

Dans un autre rapport publié cet automne, l’ADL a constaté qu’un tiers des étudiants juifs ont déclaré avoir été personnellement victimes d’antisémitisme au cours de l’année écoulée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...