Pasdaran d’Iran, organisation terroriste : Ryad salue la décision de Washington
Rechercher

Pasdaran d’Iran, organisation terroriste : Ryad salue la décision de Washington

Une source du ministère des Affaires étrangères a jugé que la décision américaine était une "mesure pratique et sérieuse" pour freiner les "ingérences de l'Iran dans la région"

Les membres des Gardiens de la Révolution durant une parade militaire au mausolée de l'Ayatollah Khomeini, en périphérie de Téhéran,le 22 septembre 2019. (Crédit : AP/ Ebrahim Noroozi)
Les membres des Gardiens de la Révolution durant une parade militaire au mausolée de l'Ayatollah Khomeini, en périphérie de Téhéran,le 22 septembre 2019. (Crédit : AP/ Ebrahim Noroozi)

L’Arabie saoudite a salué mardi la décision de Washington de désigner les Gardiens de la révolution iraniens comme une organisation « terroriste », ont rapporté les médias d’Etat.

« La décision américaine fait suite aux demandes répétées du royaume (saoudien) à la communauté internationale de s’attaquer au problème du terrorisme soutenu par l’Iran », a déclaré une source du ministère des Affaires étrangères citée par l’agence officielle SPA.

Cette source s’est félicitée de la décision américaine qu’elle a qualifiée de « mesure pratique et sérieuse » pour mettre un frein à ce que Ryad appelle les ingérences de l’Iran dans la région.

Téhéran a rapidement réagi à la décision de Washington en qualifiant les Etats-Unis d’Etat « parrain du terrorisme ».

L’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite sont des rivaux de longue date au Moyen-Orient. Ils ont rompu leurs relations diplomatiques en 2016 et sont impliqués dans plusieurs conflits par procuration, notamment au Yémen.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait salué lundi la décision des Etats-Unis de placer les Gardiens de la révolution iraniens sur leur liste des organisations terroristes étrangères.

Bien que les deux pays n’entretiennent pas de relations diplomatiques, l’Arabie saoudite et Israël ont développé une convergence d’intérêts ces dernières années, en particulier autour de l’Iran.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...