Pologne : Des produits alimentaires distribués aux Justes parmi les nations
Rechercher
Crise du coronavirus

Pologne : Des produits alimentaires distribués aux Justes parmi les nations

C'est From the Depths, groupe d'aide aux Justes qui ont risqué leur vie pendant la Seconde guerre mondiale, qui est à l'origine de cette initiative en pleine crise de COVID-19

Jonny Daniels livre des produits alimentaires aux Justes parmi les nations de Varsovie, en Pologne, le 17 mars 2020 (Autorisation : From the Depths/ via JTA)
Jonny Daniels livre des produits alimentaires aux Justes parmi les nations de Varsovie, en Pologne, le 17 mars 2020 (Autorisation : From the Depths/ via JTA)

JTA — Alors qu’elle était adolescente à Varsovie, pendant la Shoah, Krystyna Kowalska avait aidé à sauver une famille juive de quatre personnes qui s’était cachée dans la boulangerie familiale.

Elle ne se souvient pas d’avoir eu peur – même si, en cas de découverte des clandestins, sa famille toute entière aurait certainement été exécutée à bout pourtant avec les Juifs qu’elle avait aidé à dissimuler.

Mais aujourd’hui, à l’âge de 88 ans, Kowalska craint pour sa vie en raison du coronavirus dont le taux de mortalité est particulièrement élevé chez les personnes âgées de plus de 70 ans.

« Etre à l’extérieur, c’est une perspective effrayante pour moi quand je vois l’impact de ce virus sur les gens de mon âge », explique Kowalska, veuve, qui a perdu son fils et qui vit seule dans un appartement situé au troisième étage d’un immeuble sans ascenseur.

Dans le monde, tous ceux de sa génération ont considérablement réduit leurs interactions avec le monde extérieur pour éviter d’attraper le COVID-19.

Et à Varsovie, pour celles et ceux qui avaient sauvé des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, ce confinement face à la menace de la maladie est devenu beaucoup plus facile cette semaine.

Anna Stupnicka-Bando, présidente de l’Association polonaise des Justes parmi les nations, âgée de 90 ans, entre dans l’un des taxis réservés à celles et ceux qui avaient sauvé des Juifs pendant la Shoah à Varsovie, en Pologne, le 29 janvier 2020 (Crédit : Cnaan Liphshiz/ JTA)

Le groupe de commémoration From the Depths qui avait commencé, l’année dernière, à fournir un service de taxi gratuit aux Justes de Pologne, a transformé ses quatre voitures en service de livraison destiné à répondre aux besoins basiques de ses destinataires, à leur domicile, tout en prenant le soin de ne les exposer qu’au minimum aux risques d’une contamination.

Depuis dimanche, la fondation a livré des produits alimentaires à une vingtaine de personnes environ, reconnues comme Justes parmi les nations – ce titre donné par Israël aux non-Juifs ayant risqué leurs vies pour sauver des Juifs pendant le génocide. Les taxis sont désinfectés entre chaque course et le fondateur du groupe, Jonny Daniels, dit amener les produits personnellement à leurs destinataires en portant un masque et des gants.

« Après le début de la pandémie, nous avons commencé à recevoir plus de demandes pour les taxis, pas moins », dit-il.

Les Justes sont devenus plus dépendants des taxis pour leurs déplacements parce que les voitures étaient moins dangereux que les transports publics en termes de contamination, ajoute Daniels.

« Mais ils devaient encore aller acheter des produits alimentaires, souvent dans plusieurs supermarchés différents en raison de l’affluence » qui a entraîné des pénuries des produits de base, continue-t-il.

Et c’est ainsi que From the Depths a pris l’initiative de faire une liste de 40 adresses et prévu d’effectuer des livraisons à domicile à tous ses Justes.

Pour exclure toute possibilité de contamination dans les taxis, From the Depths utilise des désinfectants hors de prix que le personnel de l’organisation – qui compte plusieurs chauffeurs, un administrateur et des douzaines de bénévoles – appliquent avec soin entre chaque course.

La Pologne comptait mardi dernier plus de 200 cas confirmés de coronavirus et cinq décès des suites de la maladie.

Krystyna Danko reçoit des fleurs de Jonny Daniels dans son appartement de Varsovie, en Pologne, pour son 102e anniversaire, le 9 juillet 2019 (Crédit : From the Depths via JTA)

« Nous avons consulté des personnels médicaux et les techniques que nous utilisons sont les mêmes que celles qu’ils mettent en oeuvre dans les ambulances », explique Daniels.

Daniels note que les destinataires des livraisons sont devenus des amis au fil des années et qu’ils l’invitent à prendre le thé. Certains sont seuls.

« Je refuse poliment les invitations », dit-il. « Ce sont des gens que j’embrasse habituellement sur la joue, que je prends dans mes bras, mais ces jours-ci, je me contente de poser les sacs dans leurs appartements et je m’en vais ».

Kowalska, qui est l’une des seules Justes encore en vie en Pologne – ils sont quelques douzaines – dit comprendre la situation.

« C’est un service très prévenant. Cela signifie que je n’ai pas à aller dehors et à mettre ma santé en péril. Le fait que je puisse leur faire confiance signifie énormément pour moi », s’exclame-t-elle.

Les membres de l’organisation From the Depths ont commencé à prendre le temps d’échanger au téléphone avec les Justes pour les aider à combattre leur sentiment d’isolement, dit Oliver Wangart, principal chauffeur des taxis du groupe et responsable de la logistique pour un service mis en place par l’association, « Héros silencieux ».

Les services de taxi et de livraison ne sont disponibles qu’à Varsovie, et pèsent d’ores et déjà sur le budget de From the Depths, déclare Daniels.

« Mais ces gens ont défendu des Juifs quand notre peuple en a eu besoin », ajoute-t-il. « Eh bien, c’est maintenant leur tour et nous devons les aider ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...