Pose de la première pierre pour le nouveau quartier d’affaires à Jérusalem
Rechercher

Pose de la première pierre pour le nouveau quartier d’affaires à Jérusalem

"Le nouveau Jerusalem Gateway ouvre la voie à de nouveaux débouchés et à des possibilités illimitées", s’est réjoui Barkat

De gauche à droite, la maire de Jérusalem Nir Barkat, le ministre des Transports et des Renseignements Yisrael Katz et le ministre de Jérusalem et du Patrimoine Zeev Elkin lors de la cérémonie de la pose de la première pierre du projet "City Gateway" à Jérusalem, le 8 novembre 2016 (Crédit : Tomer Zmora)
De gauche à droite, la maire de Jérusalem Nir Barkat, le ministre des Transports et des Renseignements Yisrael Katz et le ministre de Jérusalem et du Patrimoine Zeev Elkin lors de la cérémonie de la pose de la première pierre du projet "City Gateway" à Jérusalem, le 8 novembre 2016 (Crédit : Tomer Zmora)

Le projet « City Gateway », un investissement de 1,4 milliard de shekels, devrait donner naissance à l’un des quartiers d’affaires les plus en vue du pays et devrait ajouter environ 40 000 nouveaux lieux de travail supplémentaires à la capitale d’Israël.

Le nouveau quartier d’affaires sera également le centre d’affaires le plus grand et le plus intégré avec les transports d’Israël, s’étendant sur 700 000 m², incluant un train express, deux lignes de tramway, des voies de transport publiques et privées et un espace public dynamique et spacieux.

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, s’est réjoui du lancement du projet. Il a affirmé que « le Jerusalem Gateway est le projet le plus important, le plus significatif et le plus crucial pour l’avenir de Jérusalem ».

Barkat a salué les « dizaines de milliers de nouveaux lieux de travail, dans une zone cinq fois plus importante que les tours Azrieli, ce qui créera une augmentation importante d’emplois ce qui stimulera l’économie de Jérusalem. Le Gateway, le plus grand centre de congrès d’Israël, sera relié au centre de transport le plus avancé d’Israël par des tunnels, des routes et des places modernes qui permettront d’avoir une entrée animée et dynamique dans la ville. La ville connaîtra une croissance et une revitalisation financière ainsi qu’une émigration accrue des jeunes familles. Jérusalem devrait devenir une ville revigorante, compétitive et un leader en matière d’accélération et de stabilité financières ».

Le ministre des Transports et des Renseignements, Yisrael Katz, a déclaré que « le projet en question est national, moderne et unique, annonçant une bonne nouvelle aux résidents et aux visiteurs de Jérusalem ».

Il a ajouté que le projet, qui comprend l’intégration complète de tous les moyens de transport publics, améliorera considérablement les transports publics vers la capitale et permettra aux milliers de travailleurs et aux visiteurs se rendant chaque jour à Jérusalem d’arriver et de quitter rapidement et facilement la ville.

Le projet « Jerusalem Gateway » comprend le dallage de trois nouvelles rues, le développement de trois rues existantes et le creusement d’un tunnel qui constituera une séparation à deux niveaux sur le boulevard Shazar, à l’entrée de la ville, dans le cadre du contrôle et de l’amélioration de l’entrée de la capitale. Le boulevard Shazar sera nivelé et la circulation principale passera sous le niveau inférieur.

Le ministre de Jérusalem et du Patrimoine, Zeev Elkin, a souligné l’importance du projet.

« Le projet City Gatway est d’une importance stratégique pour le développement de Jérusalem non seulement comme le centre de la gouvernance israélienne, mais comme le centre de la vie des affaires dans l’Etat d’Israël. Le ministère de Jérusalem et du Patrimoine et le gouvernement dans son ensemble considèrent l’avancement de l’industrie et des affaires à Jérusalem et la création de nouveaux lieux de travail de qualité pour la ville comme un objectif stratégique. Pour cette raison, nous avons, ces dernières années, investi dans l’industrie de la haute technologie de Jérusalem, une activité qui a fait de Jérusalem l’un des 50 centres les plus appropriés pour la création de startups dans le monde entier. Je ne doute pas que l’établissement du nouveau quartier des affaires à l’entrée de la ville nous aidera à amener l’industrie de la haute technologie de Jérusalem vers de nouveaux sommets et contribuera grandement à la résolution des problèmes actuels de financement de la municipalité de Jérusalem et améliorera de façon spectaculaire la qualité de vie des citadins ainsi que la qualité et la quantité des lieux de travail ».

Elkin a ajouté : « je félicite le ministre des Transports et le maire de Jérusalem qui, en faisant avancer ce projet et d’autres projets, apportent une contribution très importante au renforcement de notre capital ».

Le nouveau quartier comprendra des centres d’affaires, de tourisme, d’hôtellerie, de loisirs et de culture, pour un investissement total d’environ 10 milliards de shekels. Selon les estimations, environ 65 000 personnes passeront par le nouveau quartier d’affaires tous les jours.

Ce nouveau quartier comprendra 24 bâtiments, dont 14 gratte-ciels de plus de 24 étages et 9 gratte-ciels de 36 étages.

Dans le cadre de ce projet, Binyenei HaUma (Centre international des congrès) sera agrandi et rénové et deviendra le plus grand centre de congrès au Moyen-Orient. La société « Eden » de la municipalité de Jérusalem gère le projet « City Gateway ».

La société Moriah gère le projet d’ingénierie et de transport. Récemment, l’entreprise d’architecture allemande Topoek1 a été choisie pour diriger la planification de l’espace public du projet.

La construction initiale du projet a débuté l’année dernière avec le travail d’infrastructure et de planification mené en parallèle, afin de rationaliser et de simplifier les processus. La première étape dans la mise en place du projet « City Gateway » a commencé par le creusement d’un tunnel pour le stationnement de 5 étages qui comprendra 1 300 places de stationnement et une séparation à deux niveaux pour les véhicules sur le boulevard Shazar afin de créer un système intégrant les transports publics, le transport privé et l’accessibilité des piétons.

Cette construction est supervisée par le ministère des Transports, l’Autorité du territoire d’Israël et la municipalité de Jérusalem, par le biais de la société Moriah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...