Pour Rosh Hashana, les banques alimentaires misent sur les fruits
Rechercher

Pour Rosh Hashana, les banques alimentaires misent sur les fruits

Les bénévoles de Leket cueillent pour distribuer fruits et légumes aux familles dans le besoin

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Illustration d'une cage de fruits cueillis par Leket (Crédit : autorisation)
Illustration d'une cage de fruits cueillis par Leket (Crédit : autorisation)

Leket, une organisation de cueillette et une banque alimentaire, s’intéresse aux nouveaux fruits, à cette période de l’année.

Les volontaires de Leket récoltent habituellement toutes sortes de choses, de la pomme de terre au citron. Mais à cette époque de l’année, ce qui les intéresse, ce sont les pommes. Et les grenades. Ils ouvrent l’œil pour trouver des pommes, des grenades et des caramboles pour la fête du Nouvel An juif.

Leket, qui signifie en hébreu glaner ou récolter les produits des champs, choisit ses fruits et légumes en fonction des besoins de ceux qui reçoivent leurs récolte, et en fonction des agriculteurs qui ont besoin d’aide dans les travaux de récolte.

Toute l’année, les volontaires cueillent les légumes qui composent la traditionnelle salade israélienne, des concombres, des tomates et des oignons.

Cependant, des demandes spéciales émergent parfois, comme par exemple pour des pommes, des grenades et des caramboles.

En septembre, la banque alimentaire a aidé les fermiers du plateau du Golan, ceux qui produisent des pommes pour Israël, et ont cueilli 300 tonnes de pommes, qui seront distribuées à 140 000 familles dans le besoin à l’occasion de la fête. Un jour moyen de cueillette permet de récolter environ 3 tonnes de fruits.

Pour les grenades, ils ont ramassé plus de 300 kilos de caramboles jaunes dans un mochav près de Ra’ananna, qui garniront les tables de 150 familles de ce fruit particulier qui, une fois coupé, donne des tranches en forme d’étoile.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...