Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Pourparlers américano-chinois avant une possible visite de Xi

Le rapprochement sino-russe, la guerre en Ukraine et, surtout, celle entre Israël et le Hamas devraient s'imposer dans les discussions, au moment où la communauté internationale s'inquiète d'un embrasement du conflit

Le president de la Republique populaire de Chine, Xi Jinping, devant le congrès brésilien le 16 juillet 2014 (Crédit : Edilson Rodrigues/Agência Senado/ Creative Commons Attribution 2.0 Generic)
Le president de la Republique populaire de Chine, Xi Jinping, devant le congrès brésilien le 16 juillet 2014 (Crédit : Edilson Rodrigues/Agência Senado/ Creative Commons Attribution 2.0 Generic)

Les Etats-Unis et la Chine s’engagent jeudi à Washington dans une intense séquence diplomatique, censée aider à apaiser une relation tumultueuse, et qui pourrait déboucher sur l’annonce d’une prochaine visite du président Xi Jinping.

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi sera reçu jeudi après-midi par le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken pour une réunion bilatérale suivie d’un dîner de travail, selon le département d’Etat.

Vendredi, il rencontrera à nouveau M. Blinken puis se rendra à la Maison Blanche pour s’y entretenir avec le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan et probablement le président Joe Biden lui-même.

Aucune rencontre avec le président américain n’a été annoncée mais des diplomates s’attendent à une telle faveur, en retour du fait que M. Blinken a été reçu par le président Xi lors de sa visite à Pékin en juin dernier.

Qu’attendre de ces entretiens?

Les deux grandes puissances rivales se livrent une compétition acharnée, et assumée, et assurent vouloir gérer leur relation « de façon responsable ».

« Nous allons nous livrer à une compétition avec la Chine de toutes les manières possibles dans le respect des règles internationales – politique, économique et autres. Mais je ne recherche pas le conflit », a affirmé mercredi Joe Biden aux côtés du Premier ministre australien Anthony Albanese, qui doit lui-même se rendre prochainement à Pékin.

Le président américain réclame au Congrès un budget de 7,4 milliards supplémentaires pour tenir tête à la Chine, sur le plan militaire et économique.

« Le droit chemin »

La Chine a dit espérer que ces rencontres puissent remettre les relations avec les Etats-Unis sur « le droit chemin ».

Pour Washington, ce sera l’occasion d’inciter Pékin à avoir « une approche plus constructive », selon un haut responsable américain sous couvert d’anonymat.

Le rapprochement sino-russe, la guerre en Ukraine et, surtout, celle entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien Hamas devraient aussi s’imposer dans les discussions, au moment où la communauté internationale s’inquiète d’un embrasement du conflit.

La visite de Wang Yi devrait préparer celle de Xi Jinping aux Etats-Unis, possiblement en marge du prochain sommet des pays de l’Apec (Coopération économique pour l’Asie-Pacifique) à San Francisco à la mi-novembre.

Joe Biden a exprimé à plusieurs reprises son « espoir » d’une prochaine rencontre avant la fin de l’année, alors que leur dernier entretien en tête-à-tête remonte au sommet du G20 à Bali, en novembre 2022.

Le président américain Joe Biden s’exprime lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre australien Anthony Albanese (hors champ) lors d’une conférence de presse dans le jardin des Roses de la Maison Blanche, à Washington, le 25 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

Mais selon Robert Daly, expert au Wilson Center, la Chine veut d’abord s’assurer que l’administration Biden ne cherchera pas à « gêner » le président chinois s’il vient.

Plus généralement, les Chinois considèrent qu’une « stabilisation de la relation signifie que les Etats-Unis cessent le flot incessant de provocations » et laissent « la Chine se concentrer sur son économie intérieure » qui montre des signes de faiblesse, ajoute l’expert.

« Encercler »

En recevant une délégation de sénateurs américains récemment, le président chinois a évoqué une relation décisive pour « l’avenir de l’humanité ».

Les sujets de friction sont nombreux. La question de Taïwan, que Pékin revendique comme faisant partie de son territoire, en fait notamment partie.

Le ministère chinois de la Défense a accusé jeudi le Parti démocratique progressiste (PDP) de Taïwan de pousser l’île vers une « situation de guerre dangereuse », après des informations selon lesquelles Taipei envisage d’acheter des milliers de drones militaires.

Les Etats-Unis condamnent par ailleurs les activités de Pékin en mer de Chine méridionale dont le dernier incident en date, lundi, impliquant des navires chinois entrés en collision avec des bateaux philippins près d’un atoll, selon Manille.

« Toute attaque à l’encontre d’avions, de navires ou des forces armées des Philippines aura pour conséquence d’actionner notre partenariat de défense mutuelle », a mis en garde Joe Biden mercredi.

Les Etats-Unis, pour qui la Chine représente leur principal défi stratégique à long terme, craignent les visées expansionnistes de Pékin.

En réponse, Washington met en avant le renforcement de ses alliances en Asie, avec l’Inde, le Japon, la Corée du Sud et les îles du Pacifique. Pékin y voit une volonté d' »encerclement » de la Chine.

« Non, on n’encercle pas la Chine », a affirmé Joe Biden, tout en ajoutant « qu’aucun pays ne doit unilatéralement changer les règles du jeu en matière d’espace aérien international ou maritime ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.