Poutine salue le « dévouement » d’un écrivain staliniste antisémite
Rechercher

Poutine salue le « dévouement » d’un écrivain staliniste antisémite

Alexandre Prokhanov a affirmé en 2014 que les Juifs qui soutiennent les manifestants pro-européens du Maïdan en Ukraine "précipitent un deuxième Holocauste"

Alexandre Prokhanov rencontre Aleksey Mozgovoy, chef de la milice de Lougansk, le 7 août 2014 (Crédit : Wikipedia)
Alexandre Prokhanov rencontre Aleksey Mozgovoy, chef de la milice de Lougansk, le 7 août 2014 (Crédit : Wikipedia)

Le président russe Vladimir Poutine a salué lundi le « dévouement » et la carrière de l’écrivain et journaliste russe Alexandre Prokhanov, connu pour ses positions ultranationalistes, stalinistes et antisémites.

« Vous avez parcouru un grand chemin professionnellement et trouvé votre vocation dans l’édition, l’activité sociale, littéraire et journalistique », a déclaré M. Poutine à l’occasion de l’anniversaire des 80 ans de M. Prokhanov.

« Vous êtes toujours resté fidèle à vos principes et vos idéaux civiques. Je vous souhaite une bonne santé et la réalisation des plans que vous vous êtes fixés », a ajouté le président russe, cité dans un communiqué du Kremlin.

Admirateur de Staline, Alexandre Prokhanov vante la « civilisation unique » que le dictateur a selon lui fondée. Il défend des idées impérialistes de restauration de la « Grande Russie » qui passe par la récupération des territoires perdus à la chute de l’URSS.

En 2014, il a affirmé que les Juifs qui soutiennent les manifestants pro-européens du Maïdan en Ukraine « précipitent un deuxième Holocauste » en soutenant les réformateurs « fascistes » européens.

Une unité de self-defense sur la place de l’Indépendance à Kiev (Crédit : Louisia Gouliamaki/AFP)

Dans son roman Monsieur Hexogen, un personnage juif déclare que les Juifs veulent récupérer le sang et les organes des Russes pour les vendre dans des centres médicaux en Israël.

Appelant de ses voeux à une nouvelle Guerre froide avec les Occidentaux, il a pris fait et cause pour les séparatistes pro-russes après le déclenchement du conflit contre les forces de Kiev dans l’est de l’Ukraine en 2014.

Journaliste et écrivain à succès, Alexandre Prokhanov a fondé dans les années 1990 le journal d’opposition radical Zavtra, dans lequel il critiquait la politique du président Boris Eltsine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...