Première du film d’Amos Gitai sur le tramway de Jérusalem à Venise
Rechercher

Première du film d’Amos Gitai sur le tramway de Jérusalem à Venise

"A Tramway in Jerusalem' et 'A Letter to a Friend in Gaza' sont présentés au public lors de ce festival annuel du film

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Certains des acteurs du nouveau film d'Amos Gitaï , 'A Tramway in Jerusalem,' avec notamment Yuval Sherf (troisième à gauche) et Yael Abecassis (troisième à droite) à Venise, le 3 septembre 2018 (Autorisation :  Awakening)
Certains des acteurs du nouveau film d'Amos Gitaï , 'A Tramway in Jerusalem,' avec notamment Yuval Sherf (troisième à gauche) et Yael Abecassis (troisième à droite) à Venise, le 3 septembre 2018 (Autorisation : Awakening)

Les deux nouveaux films du réalisateur vétéran Amos Gitai sont projetés lors de l’édition 2018 du festival du film de Venise, « A Tramway in Jerusalem » et « A Letter to a Friend in Gaza ».

« A Tramway in Jerusalem », dont le tournage s’est achevé au mois de janvier dernier, est une collection humoristique d’épisodes qui ont tous été filmés dans le tramway de la ville, un mode de transport dans lequel les différentes populations de la capitale se mélangent quotidiennement.

Gitai a estimé que le tramway était une métaphore de la vie à Jérusalem.

Ce film de 90 minutes en sept langues présente un casting qui rassemble notamment Hana Laslo, Yuval Sherf, Keren Mor, Rotem Abuhav, Yael Abecassis, Liron Levo, Eran Sabag, Ahinoam Nini dans son propre rôle et d’autres.

Hana Laslo, à gauche, et Amos Gitai lors d’une prise du film ‘Jerusalem Light Rail,’ le dernier film de Gitai (Autorisation : Amos Gitai)

L’autre film de Gitai est « A Letter to a Friend in Gaza », un hommage de 35 minutes rendu à Albert Camus, dans lequel le réalisateur de gauche explore les politiques israéliennes envers les Palestiniens en mettant en lumière des textes d’auteurs et penseurs reconnus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...