Prison à perpétuité pour l’un des complices du terroriste qui avait tué un rabbin en 2016
Rechercher

Prison à perpétuité pour l’un des complices du terroriste qui avait tué un rabbin en 2016

Mohammed El-Amaira a avoué avoir conduit le véhicule depuis lequel un homme armé du Hamas avait ouvert le feu sur la voiture de la famille du rabbin Miki Mark

Scène d'une attaque  qui a tué un Israélien, le rabbin Miki Mark,  et blessé trois membres de sa famille, au sud de Hébron, le 1er juillet 2016. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Scène d'une attaque qui a tué un Israélien, le rabbin Miki Mark, et blessé trois membres de sa famille, au sud de Hébron, le 1er juillet 2016. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

Un Palestinien qui avait participé à une attaque terroriste qui a tué un rabbin israélien en Cisjordanie l’année dernière a été condamné mercredi à deux peines consécutives à perpétuité par un tribunal militaire de Cisjordanie.

Mohammed El-Amaira a été reconnu coupable d’avoir participé le 1er juillet 2016 à l’attaque armée contre une voiture transportant le rabbin Miki Mark. Ce dernier avait été tué par balles tandis que son épouse et ses deux enfants en bas âge avaient été blessés.

Selon le dossier judiciaire, Amaira a avoué qu’il conduisait la voiture transportant Muhammad al-Fakih quand il a ouvert le feu sur la voiture de la famille Mark sur la route 60, près de Hébron.

Il a également avoué avoir préparé au moins trois autres attaques contre des Israéliens dans les mois qui ont précédé l’attentat.

Le tribunal militaire l’a par ailleurs condamné à payer un dédommagement de 250 000 shekels à la famille Mark.

Le rabbin Miki Mark, assassiné dans une attaque terroriste le 1er juillet 2016. (Crédit : Facebook)
Le rabbin Miki Mark, assassiné dans une attaque terroriste le 1er juillet 2016. (Crédit : Facebook)

La famille roulait près de l’implantation d’Otniel, où elle habite. Le rabbin, 48 ans et père de 10 enfants, a été tué sur le coup, son épouse, Hava, avait été sérieusement blessée à la tête.

Fakih avait fui les lieux et réussi à échapper pendant plusieurs semaines aux forces de sécurité israéliennes. Il avait été tué près d’un mois après pendant un face-à-face avec des soldats israéliens dans le village de Surif, au nord de Hébron.

Les soldats avaient ensuite arrêté Amaira, Sahib, le frère de Fakih, et son cousin Muaz, soupçonnés de l’avoir aidé à commettre l’attaque.

Selon l’armée, les trois hommes appartenaient au Hamas, qui règne sur la bande de Gaza et est de plus en plus populaire en Cisjordanie.

En août, l’armée avait détruit dans le village de Dura, près de Hébron, la maison de ce Palestinien, qui était membre des services de sécurité de l’Autorité palestinienne.

D’autre part, mercredi, la cour du district de Haïfa a condamné deux Arabes israéliens de la ville de Jadeidi-Makr, dans le nord du pays, à plusieurs années de prison pour avoir planifié des attaques aux couteaux contre des soldats et des civils juifs.

Ali Subah a été jugé coupable de conspiration en vue de commettre un crime et intention de nuire. Il a été condamné à 54 mois de prison.

Ibrahim Shami a été jugé coupable de conspiration en vue de commettre un crime, intention de nuire, et de crimes liés à la possession d’armes. Il a été condamné à 48 mois de prison.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...