Qalansawe : Deux morts et un blessé grave dans une fusillade
Rechercher

Qalansawe : Deux morts et un blessé grave dans une fusillade

Une 4e personne est légèrement touchée ; ce sont les 25e et 26e homicides dans la communauté arabe israélienne cette année ; les victimes étaient deux jeunes de 19 et 20 ans

Muhammad Khatib, à droite, et Leith Nasra, à gauche, qui ont été tués à   Qalansawe en date du 19 mars 2021. (Autorisation)
Muhammad Khatib, à droite, et Leith Nasra, à gauche, qui ont été tués à Qalansawe en date du 19 mars 2021. (Autorisation)

Deux hommes ont été tués par balle à Qalansawe, dans le centre du pays, tôt vendredi. La fusillade a aussi fait deux blessés – l’un d’entre eux est dans un état grave et l’autre n’aurait été que légèrement touché.

Les victimes décédées lors de ce double homicide ont été identifiées. Il s’agit de Leith Nasra, 19 ans, et de Muhammad Khatib, neveu du directeur-général de la municipalité de Qalansawe qui avait déjà été pris pour cible par des tireurs et gravement blessé alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture, au début du mois.

La chaîne publique Kan a toutefois noté que les deux fusillades – celle de cette nuit et celle du début du mois – ne seraient pas liées.

Selon des informations, l’attaquant, vendredi, aurait coupé l’électricité de la maison où se trouvaient les deux jeunes et aurait ensuite commencé à ouvrir le feu.

La police sur les lieux d’une fusillade mortelle qui a tué Leith Nasra à Qalansawe, le 19 mars 2021. (Capture d’écran : Ynet)

Kan a rapporté que les victimes étaient connues de la police et qu’une enquête initiale avait déterminé que la fusillade résultait d’un conflit entre gangs criminels. Des investigations sont toujours en cours.

Les victimes ont été prises en charge par le personnel du Magen David Adom puis conduites à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva et au centre médical Meir de Kfar Saba. Les médecins ont prononcé la mort des deux jeunes et ont pris en charge les blessés.

« Mais qu’avait-il fait pour se faire tuer ? Nous ne pouvons pas continuer à vivre comme ça. C’était écrit », ont indiqué des membres de la famille de Nasra à Ynet.

Parmi les 26 Arabes qui sont morts violemment au sein de l’État juif cette année, on trouve 20 citoyens arabes israéliens, quatre résidents palestiniens de Jérusalem-Est et deux Palestiniens de Cisjordanie. Trois d’entre eux ont été tués par les forces de l’ordre, a noté l’ONG Abraham Initiatives.

Dimanche, un homme a été tué à proximité de son habitation lors d’une fusillade survenue dans la ville arabe de Tira. Au début de la semaine dernière, un adolescent a été tué – un autre a été grièvement blessé – par des tireurs dans la ville de Jaljulia, dans le centre d’Israël.

Mettre un terme aux violences et aux activités des groupes criminels organisés est une priorité majeure pour les Arabes israéliens, qui ont organisé récemment des manifestations massives dans cet objectif.

En 2020, 96 Arabes israéliens ont été tués – ce qui représente, et de loin, le plus important bilan annuel de mémoire récente.

Plus de 90 % des fusillades, au sein de l’État juif, survenues l’année dernière ont eu lieu dans les communautés arabes, selon la police. Les Arabes israéliens représentent environ 20 % de la population du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...