Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Quand Lin-Manuel Miranda intervient sur un débat Twitter… en hébreu

Des journalistes israéliens en quarantaine ont tagué l'acteur-chanteur-compositeur dans un débat sur ses travaux, mais ne s'attendaient pas à le voir prendre part à l'échange

Lin-Manuel Miranda au  Public Theater de New York City le 20 février 2018. (Crédit : Jamie McCarthy/Getty Images via JTA)
Lin-Manuel Miranda au Public Theater de New York City le 20 février 2018. (Crédit : Jamie McCarthy/Getty Images via JTA)

Lorsqu’un groupe de journalistes israéliens essaye de faire passer le temps en quarantaine sur Twitter, sur le meilleur titre de Lin-Manuel Miranda, quelqu’un est intervenu pour faire cesser le débat.

« Hé, hé, hé, qu’est-ce qui se passe ici », a écrit… Lin-Manuel Miranda. En hébreu.

Tout a commencé mercredi quand Elad Simchayoff, un journaliste de la télévision, a écrit : « Billet d’humeur : ce matin, en discutant avec Guri Alfi et Galit Hugi [deux comédiens qui co-animent une émission de radio matinale à Tel-Aviv], ils m’ont demandé de choisir n’importe quelle chanson du monde que je voudrais entendre à la radio, et j’ai choisi la chanson titre de Moana. » (« Moana » est un film d’animation Disney de 2016 auquel Miranda a contribué.)

Nadav Eyal, également journaliste de télévision, a approuvé ce choix. Yishai Harel, un autre journaliste de télévision, a qualifié la chanson de plus grande œuvre de Miranda après « Hamilton », sa comédie musicale primée sur le père fondateur Alexander Hamilton. Harel a tagué Miranda.

Maayan Efrat, une journaliste de la presse écrite, a protesté, affirmant que la plus grande œuvre de Miranda serait la comédie musicale « In The Heights », qui se déroule à Washington Heights, un quartier de New York.

C’est alors que Miranda est intervenu, en hébreu. « Hé, hé, hé, ma koreh kan ? »

Les Israéliens se sont expliqué de façon maladroite, en anglais.

« Nous parlons de la qualité de la bande-son de Moana », a déclaré Eyal. « Et de « Hamilton » et de « In the Heights », a complété Efrat.

Le nombre de réponses au tweets a explosé, les Israéliens étant excités et choqués par l’apparition de la célébrité sur leur fil d’actualité. « Que vient-il de se passer ?! » et « OMG » étaient des réactions fréquentes dans les commentaires.

Harel a résumé la situation : « Disons que c’est la meilleure chose à sortir de cette quarantaine. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.