Rachida Dati dénonce l’antisémitisme de ses administrés
Rechercher

Rachida Dati dénonce l’antisémitisme de ses administrés

'Il n'y en a que pour les Juifs à la télé d'habi­tude, merci de défendre les catholiques", a notamment pu entendre la maire du 7e arrondissement parisien

Rachida Dati, le 23 avril 2007. (Crédit : Simon Kirby / CC BY 3.0)
Rachida Dati, le 23 avril 2007. (Crédit : Simon Kirby / CC BY 3.0)

Dans le livre Apocalypse now : Les années Fillon de Gérard Davet et Fabrice Lhomme publié aujourd’hui aux éditions Fayard, Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris depuis 2008 et ancienne Garde des Sceaux, dénonce l’antisémitisme des habitants de son quartier.

Elle explique que son arrondissement, l’un des plus riches de Paris, est « assez antisémite ». « Ils n’étaient pas Charlie, ici ! Je l’ai entendu, ça : ‘Écoutez, pour quatre Juifs, c’est bon…’ », ajoute-t-elle, en référence à l’attentat à l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, le 9 janvier 2015.

Quand elle a affirmé sur RMC être « heurtée » au sujet d’une « caricature du pape qui sodomise un gamin », elle affirme avoir reçu d’étranges retours : « Qu’est­-ce que j’ai eu comme compliments ici : ‘Bravo, il n’y en a que pour les Juifs à la télé d’habi­tude, merci de défendre les catholiques’ », a-t-elle pu entendre.

Elle rapporte également qu’un habitant lui a écrit une lettre pour l’informer « qu’il y avait une synagogue clandestine rue Amélie ». Elle en parle au commissaire, qui lui répond alors : « Mais non, c’est juste une famille orthodoxe qui habite là. » Après avoir fait part de cette réponse à l’individu qui se plaignait, ce dernier répond : « Même vous, vous vous faites avoir, ils [les Juifs] sont plus malins que vous ! »

Durant sa campagne, elle a également été questionnée : « Rassurez-­nous, vous n’êtes pas Juive ? »

« Ici, ils sont antisémites, mais pas FN. Ici, c’est pas le 16e », dit Rachida Dati.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...