Relations Israël-Turquie : vers le dégel ?
Rechercher

Relations Israël-Turquie : vers le dégel ?

Les rumeurs de visite d’Erdogan en Israël démenties. Le chef de la diplomatie turque confirme les progrès réalisés pour négocier sur les compensations aux victimes du Marmara

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan et le président israélien Shimon Peres au World Economic Forum à Davos, 2009 (Crédit : CC BY World Economic Forum/Flickr)
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan et le président israélien Shimon Peres au World Economic Forum à Davos, 2009 (Crédit : CC BY World Economic Forum/Flickr)

La Turquie et Israël devraient rouvrir leurs ambassades respectives dans chacune des capitales, mettant ainsi fin à quatre années de tensions entre les deux pays, a rapporté jeudi un journal turc.

Le négociateur israélien David Meidan a rencontré lundi à Ankara le chef des Renseignements turc Hakan Fidan, Une rencontre visiblement très fructueuse, affirme le quotidien turc en langue anglaise Today’s Zaman.

L’article fait également référence à une prochaine visite du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan en Israël dans les prochains mois.

Des informations démenties par un haut responsable israélien.

« Ces rapports sont incorrects. Nous ne sommes pas informés d’un quelconque changement », affirme le responsable.

Cette réunion intervient alors que les rumeurs d’un accord de réconciliation entre Israël et la Turquie se font de plus en plus pressantes.

Les deux pays seraient proches de la signature d’un tel accord, rétablissant ainsi des relations rompues en mai 2010, suite au raid d’un commando israélien contre une flottille à destination de Gaza, qui avait fait plusieurs morts coté turc.

Selon une unité de l’armée israélienne en charge de la coordination des activités civiles dans les territoires palestiniens, le ministre de la Défense Moshé Yaalon a donné son accord pour la construction d’un hôpital turc dans la bande de Gaza.

La Turquie sera autorisée à faire transiter 500 camions de matériaux de construction et 70 camions de matériel électrique et de communication à destination de l’hôpital.

Le ministère des Affaires étrangères israélien, actuellement en grève, n’a pu commenter ces informations.

« Nos ambassades sont fermées, sans éclairage. Il n’y a pas de câbles diplomatiques, donc je ne peux vous dire quoi que ce soit », a déclaré un responsable.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...