Rechercher

Report de la rencontre à Jérusalem entre le pape et le patriarche russe orthodoxe

Le Souverain Pontife a déclaré que les diplomates du Vatican l'avaient mis en garde contre la rencontre avec le patriarche russe, partisan de l’invasion de l’Ukraine

Le pape François s'exprime au centre Bethlehem pour les sans-abri à Bratislava, en Slovaquie, le 13 septembre 2021. (Crédit : Tiziana FABI / AFP)
Le pape François s'exprime au centre Bethlehem pour les sans-abri à Bratislava, en Slovaquie, le 13 septembre 2021. (Crédit : Tiziana FABI / AFP)

Le pape François a déclaré, dans une interview publiée jeudi, que la rencontre prévue à Jérusalem avec le patriarche orthodoxe russe Cyrille était « reportée ».

S’adressant au quotidien argentin La Nacion, le pape a indiqué que les diplomates du Vatican l’avaient mis en garde contre cette rencontre, programmée en juin, « susceptible de susciter beaucoup de confusion ».

Le pape n’a donné aucune indication sur la date à laquelle la réunion serait reportée ni sur les raisons de son report.

Le patriarche russe est un fervent partisan de l’invasion de l’Ukraine, alors que le pape a, lui, appelé à la fin des hostilités et dénoncé le meurtre de civils sans défense – et notamment d’enfants – en Ukraine.

« [Je souhaite] le retour de la paix dans l’Ukraine déchirée, si durement éprouvée par la violence et les destructions occasionnées par cette guerre cruelle et insensée dans laquelle elle a été entraînée », a déclaré le pape François à Pâques, s’adressant à la foule massée sur la place Saint-Pierre.

Cette rencontre à Jérusalem aurait suivi son prochain voyage au Liban voisin.

La dernière visite du pape François en Israël remonte à mai 2014. Son voyage l’avait alors amené à visiter des sites religieux à Jérusalem et Bethléem, à faire un court arrêt à la barrière de sécurité avec la Cisjordanie, et à se rendre au mémorial de la Shoah de Yad Vashem, ainsi que sur la tombe de Theodor Herzl et au mémorial israélien aux victimes du terrorisme.

Des agences de presse ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...